- PUBLICITÉ -
L’Armada fait le plein de rondelles d’Or

Photo Sylvain Charest - Alexandre Alain a été récompensé pour les efforts fournis dans ses études.

L’Armada fait le plein de rondelles d’Or

Au gala de la LHJMQ

Mercredi dernier, la LHJMQ effectuait la remise des honneurs individuels de la saison 2017-2018 à Brossard. L’Armada a profité de l’occasion pour rafler la mise, au gala des rondelles d’Or.

Mercredi dernier, la LHJMQ effectuait la remise des honneurs individuels de la saison 2017-2018 à Brossard. L’Armada a profité de l’occasion pour rafler la mise, au gala des rondelles d’Or.

L’organisation laurentienne a ainsi vu quatre de ses membres être récompensés. Le capitaine de la Flotte, Alexandre Alain, a hérité du trophée Marcel-Robert, remis au meilleur joueur étudiant de la LHJMQ. Le natif de Québec, qui complètera son diplôme d’études collégiales au mois de mai, a accueilli cet honneur avec fierté.

«Au hockey junior, j’ai toujours voulu exceller tant au hockey qu’à l’école. Avec du travail et de la discipline, c’est possible de combiner les deux. Je voulais être un modèle pour les jeunes joueurs qui arrivent dans la ligue et démontrer que c’était possible d’avoir des ambitions dans d’autres aspects de la vie» , exprimait Alexandre Alain.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

«Je suis quelqu’un de travaillant sur la glace et ça se reflète sur la glace et dans la vie en général. Je me suis toujours dit que l’école c’était important» , ajoutait celui qui a également été nommé sur la deuxième équipe d’étoiles.

Dans le vestiaire, les joueurs ont profité de la dernière saison pour taquiner leur capitaine. «On l’appelle Doc parce qu’on sait qu’il veut aller en médecine. Des fois, si on a mal quelque part, on lui demande de venir regarder ce qu’on a, racontait Alex Barré-Boulet. C’est pleinement mérité, il met tellement d’efforts dans ses livres et à l’école. Avant une rencontre, sur la route, c’est l’un des rares joueurs qui fait ses devoirs. Il est vraiment à son affaire.»

Joël Teasdale a pour sa part mérité le titre de gentilhomme de l’année. Il n’a écopé que de 14 minutes de pénalité en 65 rencontres. «C’est spécial, surtout lorsque tu vois les joueurs qui l’ont remporté auparavant. C’est un honneur de faire partie de cette liste-là. Ça démontre que tu peux donner ton 100 % et rester dans les règles de l’art» , exprimait l’attaquant de 19 ans.

Confirmation d’une saison exceptionnelle

Au cours de la campagne, Alex Barré-Boulet a connu une séquence de 25 matchs avec un point. Il a également établi un record de points (116), de buts (53) et de passes (63) chez l’Armada. Il mettait la main sur le trophée Michel-Brière, remis au hockeyeur le plus utile de la LHJMQ.

«C’est impressionnant de voir tous les joueurs qui l’ont obtenu avant moi. Mais je n’aurais pas eu ce trophée sans mes coéquipiers» , disait humblement le numéro 19 de l’Armada.

Le Magnymontois est sorti doublement gagnant de la soirée. Avec sa saison de 116 points, il avait déjà mis la main sur le trophée Jean-Béliveau, remis au meilleur pointeur de la saison régulière, tout en étant nommé sur la première équipe d’étoiles de la ligue.

Finalement, avec la saison régulière qu’a eue l’Armada, Joël Bouchard a hérité du titre de l’entraîneur de l’année dans le circuit Courteau. Blainville-Boisbriand a clôturé la saison régulière avec 50 victoires et 107 points au compteur.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top