- PUBLICITÉ -

Photo Christian Asselin - Alex Tagliani brasse de grosses affaires en étant de toutes les étapes de construction de son centre de e-karting intérieur, à Sainte-Thérèse.

Centre de karting intérieur: Alex Tagliani y songeait depuis dix ans

Cela fait des années que le pilote automobile, Alex Tagliani, prépare son après-carrière. Celui qui a pris part à près de 300 courses chez les professionnels depuis 1995 cherchait l’endroit idéal pour développer un centre de karting électrique intérieur. C’est à Sainte-Thérèse qu’il l’a déniché.

Des bâtisses et emplacements potentiels, Tag en a visité des dizaines au cours des dernières années. C’est Vincent Chiara, président du Groupe Mach, et l’un de ses amis personnels depuis 30 ans, qui lui a parlé de l’espace vacant au sud de la Plaza Sainte-Thérèse, l’une de ses nombreuses propriétés. Rappelons que cet emplacement s’est libéré lorsque Vincent Guzzo, des cinémas du même nom, a choisi de le laisser tomber.

«Pendant quatre ans, raconte Alex Tagliani, nous avions l’idée, mais nous faisions du sur-place à courir les immeubles, à en visiter, à faire des offres, etc., sans que cela n’aboutisse. Un jour, Vincent m’a appelé pour me dire qu’il avait un ‘spot’ fantastique pour moi. J’arrive sur le bord de l’autoroute, je regarde ça. Je sors de mon véhicule. Je me dis ‘OK, on l’a!»

La proximité de l’autoroute, qui lui offre une excellente visibilité, de même que la situation géographique de Sainte-Thérèse, à quelques minutes de route de Montréal, sont des facteurs qui ont largement contribué à son bonheur d’avoir enfin trouvé l’endroit idéal. Restait maintenant à trouver des partenaires, mais surtout à définir ce qu’on allait offrir exactement dans le Centre TAG E-karting & Amusement.

«Lorsque tu lances une affaire comme celle-là, tu ne peux pas offrir juste une piste. Si tu fais juste une piste, tu déclares faillite! Mais si tu es en mesure de diversifier tes sources de revenus, d’accueillir des groupes corporatifs, ça va marcher. On n’ouvre pas un trois millièmes Tim Horton’s là. C’est quelque chose d’unique au Canada!»

Une offre diversifiée

Il y en aura en effet pour tous les goûts. Outre les pistes multiniveaux de karting «ultrasophistiquée», pour enfants et adultes, on y retrouvera aussi un cinéma interactif 7D, du laser tag, des trampolines, un mur interactif, une arcade, du lancer à la hache, 2 500 pieds carrés de salles de conférences, des salles pour les fêtes d’enfants ainsi qu’un resto-bar avec six allées de quilles.

«C’est un centre qui servira autant à l’amusement qu’à des événements corporatifs ou à des collectes de fonds», d’ajouter Alex Tagliani qui affirme avoir visité de nombreux centres semblables aux États-Unis avant d’en arriver à ce concept.

«Par contre, précise-t-il, le concept que nous avons choisi n’existe nulle part ailleurs. Lorsque tu entres dans un tel centre aux États-Unis, tu rentres comme dans un casino, avec du tapis fleuri, des arcades et un bar, mais tu n’as aucune idée qu’on y trouve aussi une piste de karting à l’arrière de l’immeuble, à la vue de personne. Notre piste sera à l’avant-plan et sera un divertissement visuel pour tout le monde, avec des spectateurs.»

C’est une atmosphère «lounge», qui régnera à l’intérieur du centre que l’on pourra donc visiter en couple autant qu’en famille. On sera loin d’un «man’s cave», de poursuivre celui qui donne en exemple les allées de bowlings qui seront adaptés pour plaire aux enfants.

«Quand j’étais jeune et que j’allais jouer aux quilles, j’étais terrible! Je lançais la boule et elle s’en allait tout le temps dans le dalot et je ne faisais jamais de point. Nous avons donc créé le «bowling social», avec des jeux intégrés, pour que grands et petits s’y amusent. Tu n’auras qu’à peser un bouton et des protège-dalots apparaissent. On a vraiment pensé à tout!»

L’ouverture est prévue pour le printemps.

Ne manquez pas l’entrevue intégrale sur le [www.nordinfo.com]. Alex Tagliani y parle notamment de sa carrière et du sentiment incroyable de rouler devant 400 000 personnes aux 500 milles d’Indianapolis qu’il a courus à sept reprises.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top