- PUBLICITÉ -
Entête - Lettres ouvertes

Un citoyen déçu par les propos tenus par le maire Benoît Proulx

Je suis citoyen de Saint-Joseph-du-Lac. Je ne me suis pas impliqué dans la campagne électorale qui vient de prendre fin bien que je me sois rendu à un déjeuner organisé par l’équipe Théorêt, pas par conviction politique, mais simplement pour accompagner ma conjointe, qui s’intéresse davantage que moi aux affaires publiques municipales.

À la suite des résultats des élections, j’ai pris connaissance des commentaires publiés dans l’édition du 8 novembre du journal La Concorde. J’ai été extrêmement déçu par les propos tenus par notre maire, M. Proulx. Par curiosité, j’ai aussi lu ceux formulés par les maires et candidats défaits des autres municipalités afin de vérifier si une telle attitude se reflète dans les autres articles publiés dans ce journal et j’ai constaté que ce n’est pas du tout le cas, seul notre maire a choisi de réagir de cette façon.

Peut-être cela s’est-il déjà produit auparavant mais pour ma part, c’est la première fois que je vois un vainqueur se présenter comme une victime. M. Proulx s’est plaint d’avoir subi de la désinformation et des remarques méprisantes de ses adversaires et joue sur la fibre sensible familiale en laissant supposer que cette attitude aurait visé ses proches, ce que je n’ai pas observé au cours des dernières semaines.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Il indique que les citoyens ont choisi d’opter pour une équipe plus positive alors que son commentaire, au lendemain des élections, est empreint de négativisme et de démagogie. Rien n’est plus facile que de laisser planer le doute et si M. Proulx juge qu’il y a eu désinformation et mépris, il devrait appuyer sa remarque par des faits et non pas seulement s’en plaindre. Autrement, il s’agit d’un règlement de compte envers son adversaire ce qui, compte tenu que la partie est terminée, s’apparente à de la politique de bas étage.

Celui qualifié de négatif, M. Théorêt, a pourtant pris la peine de féliciter M. Proulx et toute son équipe pour leur belle victoire, comme le relate le même article, et son propos était très respectueux. Il a souligné l’importance que se tienne un exercice démocratique et il a bien raison puisque la démocratie, c’est justement le droit d’exprimer des opinions et de défendre des intérêts pouvant diverger de ceux de l’administration en place.

Malheureusement, certaines personnes semblent croire qu’obtenir le pouvoir leur donne le droit de faire ce qu’ils veulent sans devoir rendre de compte à leurs commettants et que de mettre en doute leurs décisions est une marque de mépris. À ce que je sache, on ne vit pas dans une dictature et les gens ont le droit d’exprimer leur désaccord. De toute évidence, la classe et le savoir-être sont des qualités qui ont été distribuées de façon bien inégale chez les humains et il est déplorable de voir un vainqueur s’acharner sur un vaincu. Je constate avec regret que par ses propos, M. Proulx a choisi d’être uniquement le maire de ses électeurs et non pas celui de l’ensemble des citoyens de Saint-Joseph-du-Lac.

Pierre Alexandre Rodrigue,

Saint-Joseph-du-Lac

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top