- PUBLICITÉ -
Entête - Lettres ouvertes

Soyons solidaires des Franco-Ontariens

Les membres du conseil d'administration du Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL) expriment leur solidarité aux Franco-Ontariens face au mépris politique de leur gouvernement, qui met fin à la réalisation d'une université francophone à Toronto tout en abolissant le Commissariat des services en français.

Ceci est d’autant plus irrespectueux pour un des peuples fondateurs que le Premier Ministre Doug Ford fait appel à des considérations économiques plus ou moins fondées.

Nous exprimons tout notre soutien aux Franco-Ontariens, qui participent fièrement et avec résilience au rayonnement de la langue française au Canada depuis 400 ans. Le MQFL insiste sur l’importance pour les Québécois de soutenir les droits des francophones en situation minoritaire au Canada.

Ce combat pour la survie de la langue française est différent du nôtre, mais nous y trouvons également une ressemblance dans le fait que les francophones du Québec sont minoritaires au Canada et en Amérique.

Cette langue française, menacée en Ontario, connait également ses difficultés de reconnaissance au Québec car nos combats linguistiques nous amènent souvent jusqu’à la Cour suprême.

Nous souhaitons aux Franco-Ontariens de jouir de la même reconnaissance comme minorité que la minorité anglophone du Québec et de bénéficier par le fait même du développement espéré de leurs institutions.

 

Réjean Arsenault,

président du Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL)

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier
- PUBLICITÉ -
Top