- PUBLICITÉ -

Une exposition au goût de liberté

Exposition virtuelle du Club photo Sainte-Marthe-sur-le-Lac

L’art aura été l’une des sphères de la société les plus affectées par la pandémie. La photographie n’y faisant pas exception. Pourtant, le Club de photo de Sainte-Marthe-sur-le-Lac a su garder le cap et celui-ci présentera une toute nouvelle exposition virtuelle.

À compter du 28 mai, jusqu’au 1er septembre prochain, les amateurs de photographies pourront profiter d’une quarantaine d’œuvres, mises à leur disposition, lors de cette exposition nouveau genre.

Complètement virtuel, cet événement permettra aux photographes membres du club de partager leur travail effectué au cours de la dernière année, qui s’est fait dans un contexte de liberté absolue. « Il s’agit d’une exposition photo-couleur à sujets libres, donc il sera possible d’apprécier des photos de portraits, de nature, de paysages et de voyages », a expliqué André Gauvin, directeur des activités du club depuis 2016.

Par ailleurs, cette exposition virtuelle disponible sur le site web du club sera ouverte à tous, car pour M. Gauvin, l’important est de promouvoir l’art de la photographie, non seulement dans la municipalité, mais dans toute la région. L’objectif ultime de l’événement est de « marquer les gens par la diversité et la qualité des œuvres présentées », a insisté le directeur des activités.

La conclusion d’une longue année

En temps normal, le club organise environ sept conférences, une dizaine d’ateliers, deux à trois sorties ainsi qu’une exposition par année. Toutefois, depuis le début de la pandémie, les activités se sont fait beaucoup moins nombreuses. Cependant, M. Gauvin a bon espoir que l’exposition estivale pourra donner envie à plusieurs personnes d’adhérer au club. « C’est ouvert à tout le monde qui aime la photographie, qui veut apprendre, échanger sur le sujet et qui désire avancer dans le domaine », a-t-il précisé.

M. Gauvin est assez optimiste que l’exposition sortira des cadres du web et sera présentée en présentiel d’ici la fin de l’été, dépendamment des restrictions sanitaires.

 

Nicholas Richard

nrichard@groupejcl.ca

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top