- PUBLICITÉ -

Une formation à la portée de tous

Centre Construct-Plus de Saint-Eustache

Au début du mois de décembre dernier, le Centre Construct-Plus procédait à une porte ouverte destinée aux écoles et au grand public, jeunes et adultes. Ces derniers ont pu découvrir un environnement d’apprentissage stimulant et concret, en plus de discuter avec des enseignants et élèves, dans chaque département du bâtiment situé dans le quartier industriel de Saint-Eustache.

Ceux qui ont raté cette occasion seront heureux d’apprendre que le Centre tiendra d’autres portes ouvertes à l’avenir. En attendant le prochain rendez-vous du genre, voici quelques informations à propos des différentes formations qui y sont offertes.

Charpentier, plombier, peintre…

Notons d’entrée de jeu que le Centre Construct-Plus offre ses formations dans un environnement bilingue qui mène à l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) ou d’une attestation de spécialisation professionnelle (ASP).

Un total de huit formations est dispensé et la durée de celles-ci varie entre trois et quatorze mois. Les intéressés peuvent s’inscrire à différents DEP: Charpenterie-menuiserie (10 mois à temps plein), Préparation et finition de béton (7 mois), Plomberie-chauffage (12 mois), Soudage-montage (14 mois), Peinture en bâtiment (7 mois), ainsi qu’Installation et entretien de système de sécurité (11 mois). Deux attestations sont aussi disponibles, soit Gestion d’une entreprise de la construction (450 heures, trois mois à temps plein) et Soudage haute pression (600 heures, 10 mois de soir).

«Pour plus d’informations concernant ces programmes, toutes personnes peuvent visiter notre site internet, qui contient des points détaillés entre autres, pour les cohortes en français et en anglais, ainsi que l’inscription» , mentionne Isabelle Lacasse, conseillère en formation, invitant donc les personnes à visiter le [https://construcplus.cssmi.qc.ca/].

De jeunes à plus expérimentés

Ces opportunités s’adressent à une clientèle assez large, aux dires de Mme Lacasse. Lors de la dernière porte ouverte, des élèves issus du secondaire ont visité les lieux, eux qui sont sans doute à la recherche d’une carrière manuelle et d’une formation qui mise sur la créativité et le concret.

D’autres visiteurs plus expérimentés peuvent s’inscrire dans le but d’acquérir des outils de plus, dans le cadre de leur métier actuel. Un certain nombre est peut-être à la recherche d’un nouveau chemin professionnel.

«Avec notre formation, ils sont aptes à travailler sur un chantier de construction, ajoute la conseillère du Centre, en entrevue lors de l’activité d’information. C’est très intéressant, c’est rapide et réaliste. Les projets et les heures scolaires se rapprochent beaucoup de ce que l’on retrouve et vit au niveau du marché du travail.»

C’est donc dire que la mission du personnel, en procédant à des portes ouvertes, est de faire connaître davantage cette école auprès des jeunes issus des commissions scolaires, qui sont à l’étape de définir leur vie, mais aussi auprès de monsieur et madame Tout-le-Monde.

«Lors de la dernière activité, nous avons reçu la visite de quatorze écoles secondaires issues de la région, mais également de territoires comme Lanaudière et Laval. C’est, grosso modo, 400 jeunes anglophones et francophones, sans compter le grand public et le secteur des adultes qui furent aussi invités.»

Manque de travailleurs

Vous le savez sans doute, la construction est un secteur où il manque beaucoup de main-d’œuvre. Isabelle Lacasse précise, en ce sens, que les taux de placement sur le marché du travail sont excellents et qu’il y a de larges possibilités au niveau des stages.

«Sous un autre ordre d’idées, au niveau des femmes, on voit qu’elles se démarquent très bien dans nos formations. Elles sont très bonnes et réussissent, conclut cette dernière. Les femmes ont vraiment leur place en construction. C’est un domaine de travail d’équipe, de minutie, où la sécurité est bien entendu primordiale.»

Par exemple, en Peinture de bâtiment, 60 % de la cohorte est composée de femmes. En Soudage-montage, ce pourcentage se situe à environ 40 %.

Enfin, si ce reportage a piqué votre curiosité, comme mentionné, il est possible d’obtenir plus de renseignements via le site officiel du Centre Construct-Plus de Saint-Eustache.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top