- PUBLICITÉ -
Un concert-bénéfice en octobre et un opéra inédit pour la dixième

Un Concert Bénéfice En Octobre Et Un Opéra Inédit Pour La Dixième

Un Concert Bénéfice En Octobre Et Un Opéra Inédit Pour La Dixième

Un concert-bénéfice en octobre et un opéra inédit pour la dixième

À venir pour le FOSE

La chose devait être gardée sous scellé pour être annoncée avec le lustre voulu le moment venu, mais voilà, le mot est lâché: la dixième édition du FestivalOpéra de Saint-Eustache (FOSE) donnera lieu à la création d’un opéra inédit qui sera la pièce majeure de la programmation qui sera proposée aux amateurs d’art lyrique, en juillet 2019.

La chose devait être gardée sous scellé pour être annoncée avec le lustre voulu le moment venu, mais voilà, le mot est lâché: la dixième édition du FestivalOpéra de Saint-Eustache (FOSE) donnera lieu à la création d’un opéra inédit qui sera la pièce majeure de la programmation qui sera proposée aux amateurs d’art lyrique, en juillet 2019.

«Je ne veux plus attendre parce que c’est trop beau et je veux que la salle soit pleine. Pour ça, il faut qu’on en parle maintenant!» s’exclame la directrice artistique du FOSE, Leila-Marie Chalfoun, à propos de cet opéra du compositeur québécois Normand Gagné qui relate la vie de Jésus dans une œuvre intitulée Rabbi.

Une œuvre accessible

«J’aimerais que cet opéra soit présenté à l’église de Saint-Eustache» , enchaîne Mme Chalfoun. Par ailleurs le rôle de Jésus ayant été écrit pour un baryton, on peut dès lors confirmer que c’est Hugo Laporte qui tiendra le premier rôle.

La musique, poursuit-elle, demeure très accessible et s’apparente même à certaines comédies musicales. «C’est d’ailleurs la première fois, depuis Jesus-Christ Superstar, qu’un opéra portera sur la vie de Jésus. Et c’est au Québec que ça se passe» , s’enthousiasme-t-elle. Le reste de la distribution sera dévoilé ultérieurement, on sait cependant que l’œuvre ne nécessitera guère un imposant contingent d’instrumentistes puisque la partition prévoit la participation d’un quintette à cordes et un piano.

Il est déjà acquis, par ailleurs, que cet opéra ouvrira la 10e édition du FOSE, le 12 juillet 2019.

Bilan

À propos de la 9e édition, qui s’est déroulée au début du mois de juillet, Mme Chalfoun dresse un bilan positif, alors que trois événements étaient présentés, dont une soirée Duo d’amour à l’opéra, avec la soprano française Eleonora de la Pena et Hugo Laporte, tête d’affiche de l’événement depuis ses tout débuts et qui connaît depuis une carrière florissante sur les scènes locales et internationales. Il tenait d’ailleurs le rôle-titre du Fantôme de l’opéra, présenté à Montréal tout de suite après le FOSE. «Hugo, c’est une révélation. Il est parti pour la gloire et nous sommes vraiment chanceux de l’avoir avec nous» , de dire Mme Chalfoun avec tout son cœur d’agente, de productrice, de chanteuse et de directrice artistique du FOSE.

Ce même Hugo Laporte était d’ailleurs du grand concert présenté par les lauréats du programme Jeunes ambassadeurs lyriques, toujours offert gratuitement et présenté à l’extérieur, sur la Promenade Paul-Sauvé, qui mettait également en vedette la soprano Suzanne Taffot, la mezzo Jacinta Barnachano de Agüero, et le ténor Mathieu Abel. «Il y avait au moins 2 000 personnes. Les gens étaient contents. Ils attendent vraiment cet événement. On y voit des gens de tous âges, des familles avec de jeunes enfants» , de dire la directrice du FOSE qui signale au passage le support financier (une nouveauté) du ministère de l’Éducation pour ce volet précis.

Autre événement fort bien accueilli, le spectacle Les oiseaux du paradis a rempli ses promesses en célébrant le mariage de l’art lyrique et du ballet aérien. Soutenus par les voix de la soprano Christine Williams, Hugo Laporte et Eleonora de la Pena, l’artiste de ballet aérien Elsie Morin et l’acrobate Mathieu Roy s’exécutaient sur un florilège de grands airs puisant dans le terreau de la paix et de l’espoir. «C’était magnifique. Les gens ont été renversés» , raconte Mme Chalfoun, à propos de cette performance qui fut longuement ovationnée.

Des photographies et des captations vidéo de ces spectacles sont d’ailleurs disponibles sur le site Web du FOSE, au [http://www.festivaloperasteustache.com].

Concert-bénéfice

Un événement comme le FOSE doit évidemment sa survie à la générosité récurrente de ses partenaires financiers, mais également au soutien du public, lequel est convié à un concert-bénéfice qui aura lieu le dimanche 28 octobre, à 14 h 30, au Centre d’art La petite église. Pour l’occasion, 27 chanteurs monteront sur scène pour livrer un air à tour de rôle ou en formant des ensembles.

Deux types de billets sont offerts, l’un à 50 $, qui donne droit au concert, ou encore, le billet VIP à 100 $, qui donne accès à un cocktail en compagnie des interprètes, immédiatement après la représentation. À noter que ce sera l’occasion d’entendre un premier extrait de l’opéra Rabbi, puisque la mezzo Arminè Kassabian y interprètera L’air de Marie-Madeleine, en présence du compositeur.

«Ce festival est un bijou pour la région. Il faut que ça continue. C’est important de le supporter» , insiste la directrice qui invite les gens à se procurer leurs billets en se rendant sur le site Web de l’organisme. À noter qu’on peut également en trouver sur le réseau Admission.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top