- PUBLICITÉ -
Vers un ÉVEIL 2.0

Serge Langlois

Vers un ÉVEIL 2.0

Avenir des journaux locaux

Dans un premier temps, je me dois de remercier toutes celles et ceux qui, publiquement ou autres, ont témoigné de leur support à leur hebdo local. C’est vraiment apprécié.

À tous les jours dans les médias, on décrit la misère des médias imprimés qui sont effectivement à la baisse. Les quotidiens imprimés, incluant La Presse +, doivent rivaliser au niveau de l’actualité avec des RDI, LCN, CTV, Global et autres qui, eux, couvrent gratuitement avec une qualité rédactionnelle impeccable la même actualité. La situation est totalement différente pour votre hebdo qui a un contenu exclusif, le seul à couvrir l’activité locale. Il n’y a pas d’alternative à une couverture médiatique par une salle de presse indépendante, une information complète, impartiale et vérifiée. Mais à force d’entendre que ça va mal, la situation devient encore pire. C’est une spirale sans fin actuellement. Le Groupe JCL doit vivre avec cette réalité.

Vers novembre, le gouvernement de la CAQ et probablement le gouvernement fédéral devraient faire l’annonce d’un programme d’aide aux médias qui ne sera pas éternel à mon avis; une aide nécessaire qui donnera de l’oxygène à une industrie qui en a grandement besoin. La CAQ a pour philosophie d’aider au besoin, mais on doit se prendre en main pour assurer notre pérennité. Je suis d’accord avec cette approche. Plusieurs solutions sont présentement discutées: crédit d’impôt sur la masse salariale, achat obligatoire de publicité par le gouvernement dans les journaux locaux, et j’en passe. Au final, pour la presse écrite, à court terme, on s’attend enfin à de bonnes nouvelles, mais l’industrie devra faire ses devoirs.

Parlant de devoirs, nous bouillons d’idées et de solutions pour votre journal local. Toutes les villes ont d’importants besoins de communication avec des budgets correspondants. Pourquoi ne pas se renforcer mutuellement à coût nul pour la communauté. Pourquoi, entre autres, que des éléments de bulletins municipaux ne seraient pas publiés dans votre hebdo L’ÉVEIL? Ces bulletins d’informations sont coûteux, mais il est possible de faire efficacement, sinon mieux, autrement. Imaginez si une ville informe ses citoyens que tous les détails des activités sportives ou autres seront publiés dans une édition régulière de votre hebdo L’ÉVEIL! Imaginez l’impact positif sur le lectorat que cela provoquerait pour votre hebdo, et ce, au plus grand bénéfice de nos annonceurs!

Autre défi pour nous, le commerce de détail qui représente 90 % de notre clientèle. Il n’y a presque plus de commerces locaux de détail qui voient le jour. En incluant ceux qui cessent leurs activités, le résultat est négatif. Les Amazon de ce monde font mal aux commerces de proximité. Plus notre lectorat sera important, plus nous serons en mesure d’aider les commerces existants et possiblement de stimuler la création de nouveaux commerces de proximité qui, eux, paient des taxes commerciales à nos villes. Tiens, tiens! Une idée mutuellement rentable. Je me répète, pourquoi ne pas se renforcer mutuellement à coût nul pour la communauté? J’invite les maires à en discuter avec nous.

Pour le Groupe JCL, le virage Web, entrepris depuis déjà plusieurs années, est un succès, un complément naturel à nos éditions papier et un outil formidable pour l’équipe de ventes du journal. À quelques exceptions près, tous les commerces sont actifs sur le Web. Nous avons maintenant une division Web de 11 personnes qui crée et maintient des sites Internet, des campagnes Google, Facebook et autres. Et cette équipe est excellente dans ce créneau! Nous avons nos sites Web et on progresse constamment dans ce domaine. Le site rabaischocs.com, maintenant partagé avec plus de 40 hebdos au Québec, est un succès remarquable de notre division Web.

Abordons maintenant le débat du Publisac. Le rôle, le mandat de votre hebdo L’ÉVEIL est d’informer en totale neutralité. Nous informons donc notre communauté que de perdre le Publisac ne serait pas une bonne nouvelle pour nous car, si la décision finale va dans ce sens, cela représente un coût supplémentaire de livraison important de votre journal.

Je suis positif pour l’avenir. Nous ne cessons d’innover et de revoir nos meilleures pratiques. C’est encourageant de réaliser qu’à chaque fois que nous publions un cahier spécial ou créons un nouveau concept, nous avons du succès. Cela confirme que notre futur dépendra de notre capacité à être créatifs pour bien répondre aux besoins de la communauté.

Le Groupe JCL, c’est surtout 65 personnes profondément attachées à leur communauté, une équipe compétente que je respecte beaucoup. C’est aussi un comité de direction remarquable composé d’individus qui ont le don de me simplifier la vie et qui ont du plaisir à travailler ensemble; merci à Geneviève, Christian, Jean-François, Yves, Éric et Pierre-Marc.

Nous sommes fiers de notre appartenance au milieu et de contribuer dynamiquement au rayonnement de nos villes et de nos organismes communautaires.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top