- PUBLICITÉ -

L’affiche diffusée dans différents lieux de la région à l’occasion de cette Semaine nationale de l’action communautaire autonome.

Une grande fierté pour le travail des organismes communautaires

Le Regroupement des organismes communautaires des Laurentides (ROCL) a souligné la Semaine nationale de l’action communautaire autonome (ACA), qui s’est déroulée du 22 au 28 octobre dernier.

À l’initiative du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQACA), cette semaine a pour objectif de valoriser le travail des 4 000 organismes communautaires et de rendre hommage aux 58 000 travailleuses et travailleurs ainsi qu’aux 425 000 bénévoles qui s’activent quotidiennement en son sein.

Dans les Laurentides, ce sont plus de 150 organismes, 1 200 travailleuses et travailleurs et près de 7 300, qui contribuent au progrès social et au mieux-être de la population québécoise et qui réalisent près de 200 000 interventions annuellement auprès de personnes vivant des difficultés de toutes sortes.

Bannières

Partout au Québec, des activités de sensibilisation auprès du public ont été organisées.

Dans les Laurentides, huit bannières affichant le message «Ici nous sommes fiers du travail des organismes communautaires» ont été placées à différents endroits pour susciter la curiosité du public et pour établir des liens avec des organismes enracinés dans leur milieu.

Motion

Le ROCL a déposé une motion auprès du Conseil des préfets des Laurentides pour demander un appui commun des 8 MRC afin de reconnaître et faire valoir l’importance du travail effectué par les organismes communautaires dans les 76 municipalités de la région. Finalement, 6 000 autocollants ont été distribués et une campagne sur les médias sociaux démontrant l’appui de certaines personnalités, a aussi été organisée.

«Il importe de rappeler à la population les grandes victoires collectives réalisées en tant que société grâce au mouvement de l’action communautaire autonome. Ayant contribué depuis plus de 50 ans à la construction des protections sociales au Québec, ces organismes sont un modèle exemplaire de participation citoyenne et sont incontournables dans les décisions collectives. Le réseau des CLSC, les cliniques d’aide juridique, les CPE ou encore la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale sont autant de victoires collectives historiques», a tenu à préciser Benoit Laroque, co-coordonnateur du ROCL.

«Devant cet État qui coupe et détruit les acquis sociaux et dans un contexte d’épuisement et de sous-financement généralisé surtout dans le milieu communautaire, il est plus que jamais important de rappeler que l’action communautaire autonome est un mouvement social et politique qui doit être proactif dans la construction de nouveaux chemins collectifs et d’un contre-discours fort», a conclu Laurie McFall, présidente du ROCL.

Rappelons que le ROCL est un large regroupement de 145 organismes d’action communautaire autonome qui œuvrent dans les Laurentides. Chaque année, les organismes des Laurentides réalisent plus de 200 000 interventions directes auprès de la population. Certains travaillent pour venir en aide aux familles, aux femmes, aux personnes démunies ou vivant avec un handicap, aux jeunes, en défense de droits, en alphabétisation, en consommation, en crédit communautaire et en solidarité internationale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top