- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

On fait la grève pour le climat

Le 27 septembre

Le 27 septembre aura lieu la Grève mondiale pour le climat aux quatre coins du monde. Destiné à réaffirmer à nouveau l’urgence d’agir face au réchauffement de la planète, l’événement sera repris dans les Laurentides.

Le 27 septembre aura lieu la Grève mondiale pour le climat aux quatre coins du monde. Destiné à réaffirmer à nouveau l’urgence d’agir face au réchauffement de la planète, l’événement sera repris dans les Laurentides.

L’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) des Basses-Laurentides est en effet l’un des nombreux organismes qui participeront à l’événement de Montréal: une manifestation qui débutera à midi à la statue de George-Étienne Cartier. Plusieurs autres actions auront lieu dans la journée à travers le Québec.

«Déjà, nous vivons une période de bouleversements climatiques graves, soutient, dans un communiqué de presse acheminé aux médias, Jacinthe Nantel, intervenante en consommation à l’ACEF. Si nous ne changeons rien, poursuit-elle, nous nous dirigeons vers une augmentation de cinq degrés, ce qui signifie que les catastrophes s’emballeront et que la survie sera incertaine pour la grande majorité des êtres vivants.»

Le temps est compté pour éviter les pires scénarios, prédisent les experts. Tout doit être fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’au moins 50 % d’ici 2030 et de 100 % d’ici 2050. «Des virages profonds doivent s’enclencher maintenant pour atteindre ces objectifs» , d’insister Mme Nantel, qui invite donc les organismes environnementaux du secteur de la santé, du milieu communautaire, des étudiants et de la jeunesse ainsi que du milieu syndical à travailler ensemble à créer un rapport de force pour que, dit-elle, «les gouvernements agissent sans délai à lutter efficacement contre les changements climatiques et à respecter les cibles du GIEC au Québec» .

Demandes précises

Au nombre des demandes présentées à Québec, on veut d’abord s’assurer, en tenant cette Grève du climat, que la population soit pleinement informée de la gravité des dérèglements climatiques et de l’effondrement de la biodiversité.

On demande aussi à Québec d’adopter une loi climatique qui forcerait l’atteinte des cibles de GES recommandées. On veut également que le gouvernement interdise tout nouveau projet d’exploration ou d’exploitation des hydrocarbures, et mettre un terme à toutes les subventions directes ou indirectes aux combustibles fossiles, en plus de créer des structures régionales permettant à la population de contribuer à une transition juste porteuse de justice sociale.

Dans la région, l’École secondaire de Mirabel a prévu un rassemblement à 13 h, le 27 septembre. Des élèves de lÉcole secondaire Rive-Nord ont aussi prévu une marche, le samedi 19 octobre, dans les rues de Bois-des-Filion.

Pour en apprendre davantage sur les activités et manifestations organisées en marge de la Grève mondiale du climat, il faut visiter le site [http://laplanetesinvite.org].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top