- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Parti vert du Québec: Miser sur des solutions à long terme

Parti vert du Québec

Des candidats locaux du Parti vert du Québec organisaient un lancement de campagne, le 6 septembre, à la brasserie artisanale Le Saint-Graal, de Sainte-Thérèse.

Robin Dick (Groulx), Annabelle Desrochers (Saint-Jérôme), Caroline Bergevin (Sainte-Rose), Valérie Fortier (Blainville) et Isabelle Dagenais (Deux-Montagnes) y étaient réunis afin de partager leurs visions, certains points importants de leur programme, ainsi que les motivations qui les poussent à se présenter comme candidats au scrutin provincial du 1er octobre.

«Je constate des choses préoccupantes en ce qui concerne l’écologie. J’ai des craintes sérieuses» , partage le candidat de 61 ans, Robin Dick, lui qui est professeur au collège Lionel-Groulx depuis plus d’une vingtaine d’années maintenant.

«Ce que l’on voit des grands partis, c’est qu’ils travaillent sur le court terme. Nous pouvons le constater seulement en lisant leurs slogans. Il faut dépasser l’horizon de quatre ans et voir au-delà. Avec le Parti vert, nous avons des chances de ramener le débat sur le long terme.»

Les candidats prennent l’écologie au sérieux, comme tout autre sujet touchant la population. Ils disent avoir, en ce sens, des idées novatrices à partager.

«Nous souhaitons changer le système électoral, vers le proportionnel mixte, de poursuivre M. Dick. En misant sur ce système, tous les partis cherchent à élaborer une vision durable pour plusieurs décennies, jusqu’en 2040, 2050. Les partis travaillent ensemble pour réaliser un projet qui bénéficiera à la société à long terme. Ici, on change de parti, des mesures sont alors abolies ou on repart à zéro. C’est un problème.»

Transport, éducation, santé…

Aux dires de Caroline Bergevin, le Canada et le Québec ont les moyens et la richesse de faire des choix plus responsables. L’étudiante à la maîtrise en économie écologique souhaite ainsi se présenter en politique pour changer les choses et «sauver la planète» . Le Parti vert du Québec offre en ce sens des solutions «réalistes et rationnelles» .

«Sans ressources naturelles, nous n’avons pas d’économie. Il est temps, en 2018, de se poser des questions et de revoir nos priorités. Pouvons-nous nous permettre de vivre de cette manière? Si je suis élue, je compte faire des rencontres citoyennes, pour parler des vrais problèmes, pour écouter la population et pour qu’on puisse avancer dans la crise écologique ensemble.»

La motivation principale d’Annabelle Desrochers est la gratuité des transports en commun. Particulièrement, à Saint-Jérôme, cette mesure serait bénéfique pour la population et pour l’environnement.

«Nous pourrons réduire la présence des véhicules privés sur nos routes. Ça réduit la pollution et la mesure cadre dans les valeurs du Parti vert. Dans des villes comme Saint-Jérôme, c’est important pour briser l’isolement et pour permettre aux personnes moins nanties d’aller chercher les ressources dont ils ont besoin. Ce n’est pas tout le monde qui peut avoir accès au transport en commun.»

«Je me reconnais dans la plateforme du parti, définitivement, ajoute Valérie Fortier. Le transport collectif me touche beaucoup. J’habite dans la ville du trafic, à Bois-des-Filion, où nous souhaitons avoir le prolongement de l’autoroute 19. Mais est-ce la bonne solution? Encore là, il faut voir au long terme. Ce projet occasionnerait, assurément, plus de bouchons de circulation.»

Aux dires de l’aspirante élue, la gratuité des transports collectifs est la réponse aux maux des résidants du secteur. Le parti ne prône pas la voiture électrique, puisque la mesure consiste à remplacer l’automobile à essence sur la route par un autre moyen de transport individuel, mais «écologique» .

«Le Parti vert a bien sûr des plans à court terme, mais nous voyons vraiment au long terme. Il n’est pas seulement question d’environnement et d’écologie. Nous avons des solutions concernant l’éducation, la santé, la culture, la justice sociale, l’économie et ainsi de suite. Nous sommes bien plus qu’une couleur» , de conclure la candidate dans Deux-Montagnes, Isabelle Dagenais.

Pour en savoir plus concernant le programme du Parti vert du Québec, il suffit de visiter le [https://www.pvq.qc.ca/notre_plateforme].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top