- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Mars, c’est le mois de la Francophonie

En ce mois de la Francophonie, le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL) désire rappeler l’importance de la question linguistique au Québec. La langue est la richesse essentielle d’une nation. C’est par elle que le peuple québécois définit son identité, transmet sa culture et son savoir-faire. Il faut poursuivre les efforts afin que la langue française s’épanouisse au Québec.

Le MQFL profite de ce mois de la Francophonie pour mettre en lumière les grands enjeux linguistiques en 2019. Les défis de la francisation des nouveaux arrivants, la généralisation de l’affichage commercial en anglais et l’attrait omniprésent de la chanson anglophone illustrent la fragilité du vivre en français au Québec.

Bien que la Charte de la langue française ait été adoptée il y a plus de 40 ans et qu’elle demeure la loi la plus structurante du vivre ensemble au Québec, il ne faut pas minimiser les nombreux facteurs actuels qui atteignent la vitalité du français. La dynamique des langues oblige tous les Québécois à une très grande vigilance.

Fort heureusement, le nouveau gouvernement de la CAQ semble résolu à faire du français la langue d’usage du travail, de l’enseignement, des communications, du commerce et des affaires.

Feu le ministre Laurin serait probablement déçu de l’état actuel de la langue, mais certainement fier du rôle joué par le Québec dans la Francophonie internationale. Avec sa population de 8 millions d’habitants, le Québec a un rayonnement qui dépasse de beaucoup ses frontières. Depuis plus de 400 ans, sa volonté et sa détermination de vivre en français nous convainquent de ne pas lâcher prise malgré la montée de l’anglicisation à travers la planète, y compris en France.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top