- PUBLICITÉ -
«Les voisins de Grand-Moulin» se mobilisent

Photo Nicolas T. Parent

Lors de la séance du 17 janvier, le greffier de la Ville de Deux-Montagnes, Jacques Robichaud, donnait des explications aux citoyens concernés lors de la période de questions, tel le maire suppléant et conseiller municipal Frédéric Berthiaume. Celui-ci remplaçait le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, qui a dû se rendre en France pour des obligations professionnelles.

«Les voisins de Grand-Moulin» se mobilisent

Arrivée du REM, verticalisation et densification à Deux-Montagnes

Une réunion du conseil municipal de Deux-Montagnes se tenait à la mi-janvier, alors que plusieurs citoyens ont été refoulés à la porte de l’hôtel de ville, une salle qui a atteint sa pleine capacité de 70 personnes, environ une quinzaine de minutes avant le début de la séance ordinaire. Ces citoyens souhaitaient discuter de décisions qui auraient pour effet de changer le visage de leur quartier qui abrite entre autres la gare Grand-Moulin.

Pour comprendre la problématique, il faut revenir à l’année dernière, le 12 juillet, avec l’adoption des lois 1621 et 1622, puis du dévoilement d’un programme particulier d’urbanisme (PPU), daté du mois suivant.

Dans l’introduction de ce PPU concernant le chemin d’Oka et la gare Grand-Moulin, le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, expose les motivations qui ont mené aux décisions prises par son conseil à l’été 2018.

En résumé, avec ces modifications adoptées, on permettrait une verticalisation et une densification dans le quartier de la gare Grand-Moulin, ce qui signifie, de manière générale, la construction de bâtiments de quelques étages, pour y accueillir plus de résidants.

Précisons en ce sens que cette densification du cadre bâti est envisagée à Deux-Montagnes afin de rencontrer les seuils minimaux de densité résidentielle fixés par le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) aux abords des pôles de transport en commun structurants. Avec l’arrivée éventuelle du Réseau express métropolitain (REM) à Deux-Montagnes, en remplacement du service de la ligne de train de banlieue, le seuil minimal devrait atteindre 60 habitations à l’hectare à moyen terme. Actuellement, il se chiffre à 40 habitations par hectare.

Le PPU et le REM

«Cette mise à jour du PPU va permettre d’encadrer la croissance urbaine aux abords de la gare Grand-Moulin en tenant compte de l’arrivée du REM, tout en reflétant la vision d’avenir des citoyens» , peut-on lire dans un document accessible sur le site de la Ville.

«Le fait que deux des futures stations du REM seront situées à Deux-Montagnes constitue une exceptionnelle fenêtre d’opportunité de développement, explique-t-il. Cet important projet de transport collectif s’inscrit parfaitement dans le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD). Ce plan établit les lignes directrices du développement urbanistique des villes de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Il prévoit notamment une densification et une verticalisation importantes autour des aires “Transit-oriented development” (TOD).» Ceci inclut donc l’aire TOD Grand-Moulin, à Deux-Montagnes.

Toujours selon les écrits du premier magistrat, l’enjeu principal est de respecter les principes urbanistiques édictés par des paliers supérieurs, tout en préservant les atouts de Deux-Montagnes, soit par exemple l’accès à l’eau, aux voies cyclables, aux espaces verts et ainsi de suite. «Ce PPU démontre un souci de créer un milieu de vie dynamique et durable, tout en s’appuyant sur les cadres réglementaires qui régissent le développement de Deux-Montagnes, soit les orientations gouvernementales; Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (LAU); le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et le Schéma d’aménagement et de développement (SAD) de la MRC de Deux-Montagnes.»

En somme, ce PPU du «chemin d’Oka et de la gare Grand-Moulin» se veut un outil de planification urbanistique qui permettrait d’encadrer un développement que l’on veut harmonieux, en accord avec les principes du développement durable, et ce, tout en respectant les objectifs de densifications prévus.

Les Voisins de Grand-Moulin

Suite aux décisions prises par la Ville, des citoyens de Deux-Montagnes, résidant près de la gare, ont formé un groupe sur Facebook, qu’ils ont nommé «Les Voisins de Grand-Moulin» , lui qui compte aujourd’hui plus d’une centaine de membres.

Des craintes ont émergé. Des gens concernés discutaient d’une densification résidentielle en multiplex, d’une peur d’expropriation pour réserve foncière, d’une hausse de la circulation dans le quartier, ce qui affecterait logiquement la quiétude et la qualité de vie, selon eux.

Ce groupe citoyen souhaite préserver le caractère historique, pittoresque et paisible de du quartier, ce qui, toujours d’après eux, serait éventuellement affecté.

Consultations citoyennes à venir

Lors de la dernière séance du conseil municipal de Deux-Montagnes, pour donner suite aux nombreuses questions et inquiétudes soulevées par des visiteurs, la Ville a décidé de prendre des moyens afin d’organiser deux nouvelles rencontres citoyennes qui permettraient aux résidants d’être écoutés, de poser leurs questions et d’émettre des opinions et des suggestions.

Il est à noter que ces rencontres accueilleraient également l’organisation Vivre en ville, qui a pour mission, entre autres, d’accompagner les décideurs, les professionnels et les citoyens «dans le développement de milieux de vie de qualité, prospères et favorables au bien-être de chacun» .

Tous citoyens concernés de près ou de loin par ce dossier seront conviés. Ces consultations publiques se tiendront les 28 février et 20 mars prochains, au coup de 19 h, à la salle de la Légion royale canadienne (141 Grand-Moulin, Deux-Montagnes).

Pour plus d’informations et pour de la documentation relative au dossier : [http://www.ville.deux-montagnes.qc.ca], via l’onglet «Consultations publiques.

Si vous êtes intéressé à joindre le groupe citoyen sur les réseaux sociaux, il vous suffit d’inscrire «Voisins de Grand-Moulin» dans la barre de recherche de Facebook et de procéder à une demande d’ajout.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top