- PUBLICITÉ -
Defitoi

Valériane Côté-Lemay et Élisabeth Arseneault-Duquet, de Défie-toi.

Défie-toi: De l’activité physique pour les personnes aux besoins particuliers

Élisabeth Arseneault-Duquet et Valériane Côté-Lemay, deux étudiantes universitaires de la région, éprouvaient le désir de s’impliquer dans la communauté et faire une différence auprès des gens à défis particuliers. En 2017, elles ont fondé Défie-toi, une organisation qui a pour mission de promouvoir l’activité physique chez ce type de clientèle.

L’aventure des jeunes femmes a commencé il y a quelque temps avec la création de la «Course SenTSAtionnelle», une activité sportive de leur cru, sensorielle et spécialement dédiée aux gens à besoins particuliers.

Au vu du succès obtenu, cette initiative n’était que le début d’une belle aventure: «Par la suite, on s’est demandé si on se lançait plus loin. De fil en aiguille, après réflexion, nous voulions nous investir davantage. Le projet Défie-toi est venu», mentionne Valériane Côté-Lemay, l’une des deux cofondatrices.

Le mot d’ordre est donc «oser» et vivre des expériences enrichissantes dans un environnement des plus positifs. Défie-toi permet à ces individus «différents» de se découvrir, tout en explorant de nouvelles disciplines, encadrés par des gens passionnés et dûment formés.

«Nous offrons un environnement sans jugement et sans commentaires négatifs, où l’on peut s’épanouir», assure de son côté Élisabeth Arseneault-Duquet.

L’été et la relâche

Plusieurs activités et services sont au programme, tout le long de l’année, pour la clientèle de Défie-toi, en commençant par un camp de jour dédié aux enfants de 5 à 13 ans.

On y propose des rendez-vous variés répartis sur un congé de deux semaines, soit de la piscine tous les jours, de l’escalade, du tir à l’arc, des jeux coopératifs, de l’hébertisme et ainsi de suite.

«Nous avons une approche par besoin et non par diagnostic, ajoute Valériane Côté-Lemay. Si les jeunes ont des besoins au niveau affectif, langagier, par exemple, nous allons les regrouper. Le moniteur peut ainsi se concentrer sur le besoin précis de son groupe.»

Aux dires des jeunes femmes, ce moniteur est jumelé à une troupe réduite de 3 à 5 jeunes pour faciliter son approche.

Le camp de la relâche est un autre exemple d’activité en plein air. Celui-ci est organisé au Parc du Domaine Vert de Mirabel, permettant la pratique du ski de fond, de la raquette, de la glissade sur tube ou de jeux coopératifs, toujours pour des enfants de 5 à 13 ans.

D’autres rendez-vous sont également au menu, tels des regroupements mensuels, des cours de gymnastique et de danse adaptée et un carnaval d’hiver où les personnes peuvent pratiquer des jeux extérieurs tous les mois de février.

«On voit beaucoup d’impacts sur le comportement de l’enfant qui a besoin de bouger. Des amitiés se sont créées grâce aux camps et aux événements. Certains d’entre eux sont conscients qu’ils sont différents et ils se rendent compte que d’autres gens ont aussi cette différence. Ils ne sont pas seuls. Nous contribuons à briser l’isolement social de ces personnes», mentionnent fièrement les fondatrices.

Au sein de leur organisation, elles agissent à titres bénévoles. Elles tenaient à préciser que les tarifs exigés sont dédiés au financement des activités et au bénéfice des personnes qui y participent, et ce, à part entière: «Nous le faisons par passion! Il s’agit d’une véritable vocation pour nous», conclut Élisabeth Arseneault-Duquet.

Pour plus d’informations concernant Défie-toi, les rassemblements et leurs tarifs, il suffit de visiter le [www.defietoi.com]. Vous pouvez contacter Élisabeth Arseneault-Duquet, responsable des services pour l’organisation, au 514 773-1346 ou par courriel, au elisabeth@defietoi.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top