- PUBLICITÉ -

Jocelyn Chaput, à droite, accompagné de ses amis Dany Vachon et Vanessa Martin, ont parcouru pas moins de 100 kilomètres à raquettes.

«100 km pour s’en sortir»: Jocelyn Chaput et ses comparses relèvent leur défi

Pendant une semaine, le Marthelacquois Jocelyn Chaput, accompagné de ses amis Dany Vachon et Vanessa Martin, ont parcouru pas moins de 100 kilomètres à raquettes afin d’amasser des fonds pour la prévention du suicide. Au moment d’écrire ces lignes, le trio avait déjà récolté près de 3 000 $.

Comme l’a indiqué Jocelyn, l’expédition réalisée dans les montagnes de Lac-Mégantic ne s’est toutefois pas fait sans heurts, les aventuriers se butant à de nombreux imprévus.

«Les premières journées ont été beaucoup plus dures que prévu en raison de la neige accumulée sur les arbres qui cachait les indicateurs de sentiers, de la noirceur et des conditions très difficiles», a raconté, à son retour, celui qui, les premières nuits, ne trouvant pas ses abris trois faces, a donc dû dormir à la belle étoile.

«Un bris de raquettes nous a ensuite obligés à changer nos plans. Nous avons été à Gosford pour faire réparer les raquettes de Dany et parcourir 25 kilomètres sur cette splendide montagne».

Mais il n’était pas question pour ces trois amis d’abandonner malgré ce bris d’équipement. Déterminés à parcourir 100 kilomètres, ils ont repris la route.

«Pour finaliser les 34 kilomètres manquant, a poursuivi Joce, nous sommes allés faire la traversée de Mégantic, entre Franceville et le mont Victoria. Est-ce que ça été facile? Absolument pas! Est-ce que je le referais? Certainement! Le sentier frontalier nous a eu cette fois, mais ce n’est que partie remise!»

Il est encore possible de donner à la cause en visitant la page GoFundme «100 km pour s’en sortir».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top