- PUBLICITÉ -
<p class='credit_photo'>Photo Paule Blain</p><p
class='bas_vignette'>Dès le 9 juillet, une centaine d’avions de la collection de Michel Mandron seront exposés dans la chapelle Kateri de l’église de L’Annonciation.</p>

Photo Julie Godin

Ci-dessous, le président de la Fondation de l’église L’Annonciation d’Oka, Gilles Landreville, et sa conjointe, Paule Blain.

Photo Paule Blain

Dès le 9 juillet, une centaine d’avions de la collection de Michel Mandron seront exposés dans la chapelle Kateri de l’église de L’Annonciation.

Des expositions tout l’été à l’église d’Oka

L’église L’Annonciation d’Oka n’est pas seulement un bâtiment exceptionnel de par son âge et son style qui témoigne de l’influence de l’éclectisme, mais également de par les trésors qu’elle contient. Que ce soit son orgue Casavant Opus 113 construit en 1900, son décor peint par l’artiste peintre Guido Nincheri ou bien les 600 places assises qu’elle contient, elle demeure l’endroit idéal pour les rencontres citoyennes et les manifestations artistiques et culturelles.

Encore cet été, il y aura de l’action autour et dans l’église. On prévoit notamment y organiser dès le mois de juin plusieurs expositions, dont celles des œuvres des artistes peintres lavallois Léon Brassard et Renée Lefebvre.

Exposition des avions de Michel Mandron

Par la suite, dès le 9 juillet, il sera possible pour les citoyens et visiteurs de découvrir une centaine d’avions en format réduit qui font partie d’une exposition sur les avions, de leurs débuts jusqu’à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Soulignons que Michel Mandron avait amorcé sa collection dans les années 1960.

Ce dernier était un collectionneur passionné qui fabriquait lui-même des pièces des maquettes réduites d’avions. Sa collection comporte plus de 180 bolides, dont une centaine trouveront refuge dans la chapelle Kateri jusqu’à la fête du Travail.

«Malheureusement, Michel Mandron est aujourd’hui décédé, mais son fils Daniel continue de faire vivre la passion de son père. Nous sommes réellement heureux et privilégiés de pouvoir accueillir cette collection qui retrace l’évolution des avions à travers le temps et dont la place est dans un musée» , souligne le président de la Fondation de l’église L’Annonciation, Gilles Landreville.

Un joyau patrimonial

Soulignons finalement que l’église L’Annonciation d’Oka telle que nous la connaissons aujourd’hui a été construite selon les plans des architectes Albert Mesnard et Maurice Perrault, entre 1879 et 1883. Elle est inscrite dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Un joyau patrimonial qui aujourd’hui ne profite pas qu’aux fidèles, mais également aux artistes et aux visiteurs qui prennent part aux activités culturelles et artistiques de la communauté.

Selon sa fiche patrimoniale, elle «témoigne de l’influence de l’éclectisme qui s’impose à cette époque. L’éclectisme est un assemblage d’éléments architecturaux et ornementaux puisés dans les divers styles et associés plus librement, dans une recherche de monumentalité et d’effets visuels nouveaux. Cette église s’y rattache notamment par l’ornementation abondante concentrée sur la façade, par la tour-clocher monumentale ainsi que par les contrastes formés par la pierre rosâtre et la pierre de taille plus pâle

Finalement, pour en connaître davantage sur les activités de la Fondation de l’église d’Oka et les activités qui se manifestent sous son toit, il est possible de visiter leur page Facebook.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top