- PUBLICITÉ -
Le péquiste Goyer parle d’un «grand dérangement» qui aurait pu être évité

Photo Benoît Bilodeau – Le candidat du PQ dans Deux-Montagnes, Daniel Goyer, dit partager les inquiétudes des usagers du train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes ayant trait aux travaux du REM.

REM: Le péquiste Goyer parle d’un «grand dérangement» qui aurait pu être évité

REM et ligne Deux-Montagnes

Disant partager «entièrement» les inquiétudes des usagers du train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes, le candidat du Parti québécois (PQ) dans Deux-Montagnes en vue des élections provinciales du 1er octobre prochain, Daniel Goyer, estime que le projet du Réseau express métropolitain (REM) ne constitue pas une «véritable solution» pour accroître la mobilité des citoyens et va surtout créer un «grand dérangement» qui aurait pu être évité.

Le candidat péquiste a ainsi réagi au tollé soulevé par l’annonce des travaux majeurs prévus pour la construction du REM, lesquels engendreront des arrêts du service normal sur la ligne Deux-Montagnes, et cela, pour une période de quatre ans.

De nouvelles perturbations à venir

À l’interruption de service déjà en vigueur les fins de semaines et les jours fériés, CDPQ Infra, maître d’œuvre de ce projet de construction, a annoncé ces derniers jours que le chantier du REM entrera, à compter du 25 juin prochain, dans une phase de travaux qui nécessitera la fermeture d’une des deux voies ferroviaires sur le segment sud de la ligne Deux-Montagnes.

La fermeture de cette voie entraînera, du coup, l’annulation de certains départs de trains de la ligne Deux-Montagnes et l’ajustement des horaires des lignes Deux-Montagnes et Mascouche.

Plus précisément, trois départs seront annulés dans le sens de la pointe et un départ en contre-pointe sur la ligne Deux-Montagnes. Ce sont le train 914, quittant la gare Roxboro-Pierrefonds à 8 h 35, en direction de la gare Centrale; le train 902, quittant la gare Bois-Franc à 9 h, en direction de la gare Centrale; le train 915, quittant la gare Centrale à 16 h 05 en direction de la gare Roxboro-Pierrefonds; et le train 952, quittant la gare Deux-Montagnes à 17 h 20 en direction de la gare Centrale.

Également, des modifications à l’horaire des lignes Deux-Montagnes et Mascouche devront être apportées, ce qui signifie que 23 départs seront modifiés dans les deux directions sur la ligne Deux-Montagnes.

Une situation problématique pour les usagers

Pour le candidat Daniel Goyer, toutes ces perturbations ne seront que contraintes pour les étudiants qui ont des cours universitaires à Montréal, ou pour les gens qui travaillent à Montréal. «Cela sera au quotidien une course contre la montre pour bien des usagers» , de déplorer celui-ci.

En outre, celui-ci indique que plusieurs citoyens ne croyant pas aux mesures de transition, telles les navettes en autobus, envisagent même de déménager ou de se trouver sur semaine «un pied à terre» à Montréal, le temps des travaux.

«Mes inquiétudes, d’ajouter Daniel Goyer, concernent aussi les bouchons de circulation sur les autoroutes 13 et 15 si les usagers du train insatisfaits des mesures de transition pendant les travaux décident d’utiliser leurs voitures. La situation risque d’être problématique» .

Pour lui, la proposition du PQ de conserver ce service de train tout en y apportant des améliorations, comme de passer à des trains de 12 wagons multi-niveaux durant la période de pointe du matin, aurait suffi pour donner un service adéquat et moderne.

Enfin, pour connaître le détail de l’ensemble des mesures d’atténuation mises en place, il suffit de consulter le [https://rem.info/fr/ligne-deux-montagnes].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top