- PUBLICITÉ -
Bb D Amours Soir Elections 2018 03

Photo Benoît Bilodeau – Réélue pour un deuxième mandat dans Mirabel, Sylvie D'Amours, célèbre sa victoire avec une sympathisante.

Photo Benoît Bilodeau – Réélue pour un deuxième mandat dans Mirabel, Sylvie D'Amours, célèbre sa victoire avec une sympathisante.

De très confortables majorités pour les caquistes Benoit Charette et Sylvie D’Amours

De députés du deuxième groupe d’opposition à l’Assemblée nationale du Québec, Benoit Charette et Sylvie D’Amours font maintenant partie d’un gouvernement majoritaire de la Coalition Avenir Québec (CAQ), eux qui ont été réélus sans grande difficulté dans leurs circonscriptions de Deux-Montagnes et de Mirabel. Ils seront d’un contingent de 74 élus caquistes pour les quatre prochaines années.

Dans le cas de Benoit Charette, qui l’avait emporté avec 761 voix de majorité (et 34,16 % des votes exprimés) sur le péquiste Daniel Goyer au mois d’avril 2014, la victoire a été plus aisée cette fois-ci. En effet, le caquiste a terminé la soirée électorale du 1er octobre avec une majorité de 9 754 voix (et 47,46 % des votes exprimés) sur son plus proche adversaire, à nouveau le péquiste Daniel Goyer. C’était d’ailleurs le troisième affrontement entre les deux hommes; M. Goyer l’ayant emporté en septembre 2012.

Du côté de Sylvie D’Amours, qui avait obtenu son premier mandat en 2014 avec 2 069 voix de majorité (et 39,24 % des votes exprimées), celle a aussi profité de la vague caquiste qui a déferlé dans toutes les régions du Québec. L’ancienne conseillère municipale à Saint-Joseph-du-Lac a, effectivement, vu sa majorité gonfler à 14 455 voix (et 54,65 % des votes exprimés). Elle l’a à nouveau emporté contre la péquiste Denise Beaudoin. Également, il s’agissait d’un troisième affrontement entre ces deux candidates; et Mme Beaudoin avait aussi signé la victoire en 2012.

Les résultats dans Deux-Montagnes

Dans la circonscription de Deux-Montagnes, le caquiste Benoit Charette a ainsi obtenu 16 038 voix, 9 574 de plus que son adversaire péquiste, Daniel Goyer (6 464 voix et 19,13 % des votes). Le gagnant a ajouté plus de 8 800 voix à la majorité qu’il avait obtenue en avril 2014 contre Daniel Goyer. Il s’agit d’un troisième mandat pour M. Charette qui en décembre 2008 avait été élu une première fois sous la bannière du Parti québécois, mais qui avait, au cours de ce mandat, quitté le PQ pour joindre éventuellement les rangs de la CAQ.

Suivent, dans l’ordre, Audrey Lesage-Lanthier (4 912 voix et 14,53 % des votes), de Québec solidaire; Fabienne Fatou Diop (4 513 voix et 13,35 % des votes), du Parti libéral du Québec; Isabelle Dagenais (722 voix et 2,14 % des votes), du Parti vert du Québec; Delia Fodor (368 voix et     1,09 % des votes), du Parti conservateur du Québec;  Denis Paré (322 voix et 0,95 % des votes), de Citoyens au pouvoir du Québec; Martin Brulé (253 voix et 0,75 % des votes), du Parti libre; Hans Roker Jr (152 voix et 0,45 % des votes), du Bloc Pot; et Éric Emond (52 voix et 0,15 % des votes), du Changement intégrité pour notre Québec.

Le taux de participation a été de 71,08 % dans cette circonscription qui comptait 48 440 électeurs inscrits.

Les résultats dans Mirabel

Du côté de la circonscription de Mirabel, là encore la caquiste Sylvie D’amours a considérablement gonflé la majorité qu’elle avait signée en 2014, laquelle passe de 2 069 à, cette fois, 14 455 voix. La victoire de Mme D’Amours contre son adversaire Denise Beaudoin (7 138 voix et 18,06 % des votes) n’a d’ailleurs pas fait l’ombre d’un doute dès le dévoilement des premiers résultats.

Suivent, dans l’ordre, Marjolaine Goudreau (5 909 voix et 14,95 % des votes), de Québec solidaire; Camille Arsenault Brideau (3 539 voix et 8,96 % des votes), du Parti libéral du Québec; Émilie Paiement (685 voix et 1,73 % des votes), du Parti vert du Québec; Désiré Mounanga (297 voix et 0,75 % des votes), du Parti conservateur du Québec; Vincent Laurin (231 voix et 0,58 % des votes), du Bloc Pot; et Patricia Vaca (122 voix et 0,31 % des votes), du Changement intégrité pour notre Québec.

Dans Mirabel, où 56 903 électeurs étaient inscrits, le taux de participation a finalement été de 70,64 %.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top