- PUBLICITÉ -
Vent d’est - 22 juin 2011

Vent d’est – 22 juin 2011

Le Junior déménage à Boisbriand

C’est officiel, le Junior de Montréal transportera ses pénates à Boisbriand et y disputera ses matchs locaux dès la saison prochaine. Le groupe de gens d’affaires mené par l’ancien défenseur de la Ligue nationale de hockey et propriétaire du Centre d’excellence sur glace de Boisbriand Joël Bouchard a fait l’acquisition de la franchise montréalaise. Rappelons que le processus de vente achoppait entre le propriétaire d’alors, Farrel Miller, et la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en raison des droits territoriaux. Ce dernier voulait les conserver pour la Rive-Sud afin d’amener une autre concession sur le circuit dans un avenir rapproché. La LHJMQ n’a pas voulu dévoiler le montant de la vente ainsi que l’accord concernant les droits territoriaux. L’un des nouveaux copropriétaires du Junior, Pierre Gendron, souligne que, pour leur part, ce qui les intéressait, c’était d’acquérir la franchise, de la déménager à Boisbriand et d’avoir l’exclusivité du territoire dans un rayon de 40 km, ce qui libère la Rive-Sud.

Des équipements de repos adaptés aux fauteuils roulants

De nouvelles installations spécialisées pour les personnes en fauteuil roulant voient le jour au parc Gilmour, grâce à une jeune fille de 5e secondaire de l’Académie Sainte-Thérèse. Caroline Guindon, dans le cadre du programme Projet intégrateur, a développé le projet d’offrir des infrastructures de détente dans un milieu vert à une clientèle trop souvent oubliée. De son idée est née l’installation d’une balançoire et deux tables à pique-nique adaptées aux fauteuils roulants, dans le parc situé derrière le Centre du Florès. Le Centre du Florès, partenaire du projet, travaille à l’intégration et la participation sociale de personnes aux prises avec une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement. Il a accès directement au parc Gilmour, où ces aménagements permettront à sa clientèle de trouver une aire de repos.

Soulignons que la balançoire portera désormais le nom de Caroline Guindon pour qu’on se souvienne de son geste.

Robert Dean honoré pour son dévouement

Fier défenseur du droit des travailleurs, syndicaliste, anglophone indépendantiste engagé en politique dans le Parti québécois, à l’époque de René Lévesque, Robert Dean continue, encore aujourd’hui à 83 ans, de s’impliquer. Son dernier cheval de bataille, la santé. L’exécutif du Parti québécois de Groulx lui a d’ailleurs rendu hommage le 4 juin dernier, au local des TCA. L’ampleur de cette soirée a été gardée secrète pour l’homme qui s’est littéralement arrêté de stupeur lorsqu’il est entré dans la pièce. Plusieurs invités étaient présents, dont l’ex-premier ministre du Québec Bernard Landry, Nicole Léger, députée de Pointe-aux-Trembles et whip en chef de l’opposition officielle, le député de Groulx, René Gauvreau, André Poirier, directeur général du CSSS de Thérèse-De Blainville, et l’ancienne députée de Prévost Lucie Papineau. Des cadeaux lui ont également été offerts afin de souligner l’ensemble de son œuvre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top