- PUBLICITÉ -
Une révélation chez les Forestiers d’Amos

Photo Yves Déry - L’association entre Sacha Harnois et les Forestiers d’Amos est visiblement gagnante sur tous les fronts.

Une révélation chez les Forestiers d’Amos

Sacha Harnois

Depuis que l’Eustachois Sacha Harnois a décidé de tenter sa chance au camp d’entraînement des Forestiers d’Amos et qu’il a fait bonne impression, les dirigeants de cette équipe midget AAA n’ont jamais regretté de lui avoir trouvé une place.

Pourtant, même s’il dit avoir été bien accueilli par ses nouveaux coéquipiers, le hockeyeur qui aura 17 ans, le 20 février prochain, n’a pas caché que cela lui a pris quelques semaines avant de bien s’acclimater à son nouvel environnement. Sans jouer du vilain hockey, ce joueur d’avant se montrait discret au niveau de sa production offensive. Cependant, il ne s’est jamais découragé, poursuivant au contraire à se défoncer autant dans les entraînements que les matchs. Puis, lorsqu’il a été réuni à Derek DeMontigny et Alexandre Sills, les nouveaux compagnons de trio n’ont pas tardé à s’illustrer en attaque. Depuis lors, la confiance du sujet de ce reportage s’est accrue encore plus avec comme résultat qu’à une semaine de la fin du calendrier régulier, le numéro 11 des Forestiers trône au sommet des marqueurs de son club, en vertu d’une récolte de 34 points (10-24) en 39 parties, sur un pied d’égalité avec DeMontigny.

Le travail et encore le travail

Même si le fait d’avoir passablement grandi et pris du muscle au cours des derniers mois ne lui a pas nui, Harnois considère que ses succès proviennent de ses efforts répétés. «N’étant pas un hockeyeur surdoué, j’ai compris que si je voulais m’imposer, je me devais de travailler sans relâche. Ainsi, que ça soit sur la glace, en gymnase ou dans ma famille de pension, je ne ménage pas sur les extras, dans le but d’être au meilleur de ma forme physique.»

Au niveau du calibre de jeu maintenant, l’attaquant de 5 pieds 10 pouces et 184 livres, admet qu’avant cette année, il n’avait jamais évolué dans un circuit comptant sur des joueurs aussi rapides et qui exécutaient les passes avec autant de précision. Aux dires de celui-ci, son adaptation s’est bien déroulée du fait qu’en sautant sur la glace presque tous les jours, il a amélioré son explosion sur patin de même que l’efficacité de son tir du poignet.

Le week-end dernier, à l’occasion d’un programme double des Forestiers face aux Vikings en sol eustachois, les amateurs des environs ont pu s’apercevoir que l’ancien hockeyeur de l’organisation des Seigneurs des Mille-Îles démontrait beaucoup de fougue et d’ardeur dans le feu de l’action. Le dimanche, il a d’ailleurs obtenu deux passes, dont une sur le but égalisateur en fin de 3e période. Les Forestiers se sont finalement sauvés avec la victoire par la marque de 7-6 en fusillade.

Questionné par ailleurs sur ses plans pour l’an prochain, Harnois, qui appartient aux Cobras de Terrebonne dans le junior AAA, attend de voir le repêchage du junior majeur pour avoir une meilleure idée de ses options possibles. Excellent étudiant et lorgnant le droit, pour lui, le hockey ne prend pas toute la place dans sa vie.

Chose certaine, l’adolescent semble apprécier son expérience qu’il vit depuis août dernier. En plus de cheminer comme athlète, le fait de délaisser son nid familial pour plusieurs mois s’avère tout aussi formateur sur le plan personnel.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top