- PUBLICITÉ -
Une ligue de disc golf pour petits et grands

Photo Yves Déry - Jean-Sébastien Bénard inaugure

Une ligue de disc golf pour petits et grands

Nouvelle activité au Bois de Belle-Rivière

Pour une première fois sur la Rive-Nord, une ligue de disc golf a réuni une dizaine d’adeptes au Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière, situé à Mirabel, dimanche dernier. Un nouveau parcours de neuf paniers installés de façon permanente sur le terrain du parc permet à la ligue d’organiser des parties de disc golf tous les dimanches, et ce, jusqu’au 16 juin, et aux adeptes et débutants de pratiquer ce sport à l’année.

«Le disc golf, c’est un peu comme le golf. On lance le disque, qui ressemble à un frisbee, dans le panier, en faisant le moins de coups possible», explique le responsable de la ligue et membre de l’Association Disc Golf Montréal, Jean-Sébastien Bénard.

«La saison de la ligue va durer sept semaines, et des petits prix seront remis à la fin, pour les gagnants qui auront joué au moins trois fois», d’indiquer M. Bénard.La ligue réunit des joueurs de tous les niveaux, répartis entre les catégories Récréatif, Junior et Avancé. «Il y a aussi deux départs à chaque panier: un court pour les joueurs débutants et un long pour les plus expérimentés», ajoute-t-il.

Résidant de Mirabel, le responsable de la ligue pratique le disc golf à l’année depuis cinq ans et se réjouit du nouveau parcours permanent, le seul sur la Rive-Nord. Les autres installations permanentes de l’Association Disc Golf Montréal se trouvent au parc Ignace-Bourget, à Montréal, et au parc de l’Île Charron, à Longueuil.

Un sport convivial

Présents lors de la première partie de la ligue, Benoît Lalande et Marie-Noël Lachambre pratiquent le disc golf avec leurs enfants depuis un peu plus d’un an au parc de l’Île Charron où un parcours de 18 paniers est installé de façon permanente. «Ce qu’on aime surtout, c’est le côté non glamour du golf. C’est convivial, pas compétitif, accessible à tous et ça se joue en plein air. Si tu lances ton disque tout croche, tu vas le chercher et ce n’est pas grave», illustre Marie-Noël Lachambre.

Le disc golf, apparu en Californie et pratiqué depuis les années 1970 au Québec, plaît aux adeptes pour sa flexibilité et son respect de la nature. Les joueurs doivent élaborer à chaque dalle de départ leur stratégie pour atteindre les paniers qui sont installés parmi les arbres et les roches du parc. «Ici ce n’est pas un parcours très long, mais plus technique parce qu’il y a beaucoup d’obstacles», fait remarquer M. Bénard.

Des installations à long terme

L’Association Disc Golf Montréal (ADGM) s’est associée au Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière pour l’installation du parcours. «À long terme, ils vont mettre des pancartes aux départs, un peu comme sur un parcours de golf, de poursuivre M. Bénard. Si on voit que ce n’est pas le meilleur parcours, ça se modifie facilement. On peut le changer de place à faible coût.»

La ligue se réunira à 10 h tous les dimanches jusqu’au 16 juin (à l’exception du 12 mai). Tous sont invités à s’y joindre. Les nouveaux joueurs pourront emprunter des disques à des habitués ou en acheter sur place.

Le coût de participation est de 2 $, montant auquel il faut ajouter les frais d’admission au Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière. Pour plus d’information, visitez le [www.adgm.ca] ou encore la page Facebook du Parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière qui, rappelons-le, est situé au 9009, route Arthur-Sauvé, dans le secteur de Sainte-Scholastique, à Mirabel.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top