- PUBLICITÉ -
Une formule des séries qui est loin de faire l’unanimité

Avec notamment un 4frappeur de la trempe de François-Olivier Quévillon, les Patriotes ont marqué beaucoup de points durant la saison régulière. Sauront-ils poursuivre sur cette cadence en séries?

Une formule des séries qui est loin de faire l’unanimité

Ligue de baseball junior AA Montréal/Rive-Sud

En bénéficiant d’un laissez-passer en première ronde des séries éliminatoires en 2011, cela avait affecté le rendement de certaines équipes de tête à leur détriment. Dans le but soi-disant de corriger le tir, les dirigeants de la Ligue de baseball junior AA Montréal/Rive-Sud ont adopté une nouvelle formule cette année.

Ce qui est étonnant réside dans le fait qu’au lieu d’avoir quatre clubs forcés à l’inactivité pendant quelques jours, ce nombre a passé à 10. En effet, avant d’entreprendre les quarts de finale, les formations 11, 12 et 13 au classement général, se disputent les deux places disponibles pour accéder à la ronde suivante.

Après quoi, selon la fiche en saison régulière, les clubs 1 et 12 s’affronteront, 2 contre 11, et ainsi de suite. En vertu de leur 4e place obtenue en saison régulière grâce à une excellente fiche de 21 gains contre 9 échecs, les Patriotes de Saint-Eustache croiseront le fer avec les Seigneurs de Repentigny. Durant le calendrier régulier, ces derniers n’ont pu faire mieux qu’un dossier de 10 victoires contre 20 échecs.

Autres rondes

Si les porte-couleurs eustachois accèdent à la ronde suivante, encore selon le classement en saison régulière, on réunira les clubs pairs et impairs dans 2 sections de 3 équipes. Chaque formation disputera alors 2 matchs contre chaque équipe de sa section, le but consistant à déterminer les 4 équipes avec les meilleures fiches. Suivront donc les demi-finales et la grande finale, qui seront jouées sous la formule de 4 de 7.

Des Patriotes confiants

À première vue, les Patriotes semblent bien positionnés et armés pour faire un bon bout de chemin en séries. Entre autres, en attaque, ils peuvent compter sur 4 réguliers qui ont bouclé le calendrier régulier avec une moyenne supérieure à ,300. Du nombre, François-Olivier Quévillon a terminé comme le meilleur producteur de points du circuit avec un total de 33. Il a de plus affiché la 3e meilleure moyenne de la ligue à ,406. Pour sa part, premier frappeur de sa formation, Francis Trottier a conclu bon premier du circuit au niveau des points marqués avec 37.

En revanche, au niveau du personnel de lanceurs, habitué à nous présenter une moyenne collective autour de 2,00, en 2012, le bilan final a été de 2,37. Après Alexandre Chalut, 2,77, auteur d’une fiche de 5-1, et Bruno-Pierre Marcil, 1,93, 3-1, les Simon Lamontagne, malgré un dossier de 5-1, et Francis Duquette, 3-4, ont conservé respectivement des moyennes élevées à 5,65, et 4,76.

Une nouvelle saison

Sans se mettre la tête dans le sable, l’entraîneur-chef du club eustachois, Charles St-Laurent, s’attend à ce que ses protégés ne soient pas des proies faciles pour leurs divers adversaires. Il croit aux chances des siens, surtout s’ils s’appliquent à unir leurs efforts et exécuter les petits détails qui font souvent la différence, dans le résultat d’une rencontre.

Dans un second souffle, il reconnaît cependant que les expérimentés et talentueux porte-couleurs du ProGym de Sherbrooke (champions du calendrier régulier avec une fiche de 26-4) et les Voltigeurs de Sainte-Thérèse (23-7) notamment partent comme les favoris.

La beauté de la chose c’est que les véritables victoires ne se gagnent pas sur papier, mais bien sur le terrain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top