- PUBLICITÉ -
Une finale régionale d’envergure pour nos espoirs en plongeon

Une Finale Régionale D’envergure Pour Nos Espoirs En Plongeon

Une finale régionale d’envergure pour nos espoirs en plongeon

Centre récréoaquatique de Blainville

Des clubs sportifs et des centaines d’athlètes laurentiens se préparent actuellement en vue des prochains Jeux du Québec, participant à des championnats et des finales régionales. C’était le cas du Dojo Blainville, il y a quelques semaines, qui mettait en scène ses meilleurs espoirs en judo à l’école Lucille-Teasdale. Les 9 et 10 décembre, c’était au tour du Club de plongeon L’Envol de convier ses talents et ceux d’autres régions à une compétition tenue au Centre récréoaquatique de Blainville.

Des clubs sportifs et des centaines d’athlètes laurentiens se préparent actuellement en vue des prochains Jeux du Québec, participant à des championnats et des finales régionales. C’était le cas du Dojo Blainville, il y a quelques semaines, qui mettait en scène ses meilleurs espoirs en judo à l’école Lucille-Teasdale. Les 9 et 10 décembre, c’était au tour du Club de plongeon L’Envol de convier ses talents et ceux d’autres régions à une compétition tenue au Centre récréoaquatique de Blainville.

Des jeunes de 11 clubs issus des quatre coins de la province s’y sont donné rendez-vous et c’était le moment idéal pour nos sportifs de prouver qu’ils méritent une place dans la sélection provinciale de l’année prochaine.

L’événement était destiné à des plongeurs et plongeuses de tous âges et de toutes catégories, allant de la division F, soit celle des plus jeunes, âgés d’environ 6 ans, à A, donc celle des sportifs d’âge collégial. Notons qu’une compétition «maître» était planifiée plus tard, réunissant les adultes, hommes et femmes.

En fait, seuls les athlètes juniors d’ici étaient éligibles à la finale régionale de la fin de semaine. Il s’agissait d’un événement d’envergure néanmoins. De là, ça expliquait la présence de nombreux clubs extérieurs. Le but étant d’évaluer ses performances à la veille des sélections permettant de participer aux jeux québécois.

«Nous sommes dans l’année intermédiaire des Jeux du Québec, cette compétition étant un gros tremplin pour nos athlètes. Chaque année, il y a une finale régionale, soit une étape importante pour les sélections et pour promouvoir notre sport» , d’expliquer le président du club, Philippe Juteau.

Une question de mental

Le plongeon reste peu connu du grand public, mais combien intéressant lors qu’on s’y attarde! En entrevue, Johanne Riopel, responsable aux communications, expliquait qu’il s’agit d’un sport développant autant «le mental que le physique des athlètes» .

Au moment de faire le grand saut, on doit prendre son temps, s’installer et bien visualiser. Les juges donnent une note sur dix. Au moment de la compétition, samedi, ils étaient six. Ils ont tous reçu une formation pour être assis à leur place.

Plusieurs critères entrent en ligne de compte lors d’une performance. Ils évaluent, entre autres, le positionnement avant le plongeon, la figure orchestrée, l’atterrissage et l’éclaboussure occasionnée par l’entrée en eau. Un plongeur doit aussi sauter à bonne distance. De là, l’importance de bien visualiser mentalement et situer «son corps dans l’espace» . S’il s’élance trop près de son point de départ, il pourrait se mettre en danger et se cogner. Il peut aussi perdre des points.

Un club d’exception

Des dires de son président, le club L’Envol est en plein essor et peut se vanter d’être parmi les meilleurs au Canada depuis les deux dernières années, voire même le plus performant à l’heure actuelle. Il y a de très bons espoirs, issus de la cuvée blainvilloise et basse-laurentienne, qui s’entraînent et qui font de la compétition à l’échelle provinciale, nationale, et même internationale. Ils peuvent d’ailleurs compter sur d’excellents éléments seniors. L’un des entraîneurs peut même se vanter d’avoir participé à un entraînement avec des olympiens et médaillés connus du public, tels Jennifer Abel et Alexandre Despatie, lorsqu’il était plus jeune.

«Nous sommes le seul club représentant les Laurentides en finale régionale. Tant qu’à faire une compétition, on invite d’autres clubs de la province. C’est un moment idéal pour se comparer et évaluer nos performances» , conclut M. Juteau.

Enfin, pour plus amples renseignements concernant le club blainvillois, il suffit de visiter le [https://www.plongeonlenvol.ca].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top