- PUBLICITÉ -
Une autre saison de rêve se termine pour Mikaël Kingsbury

Crédit photo Mateusz Kielpinski (FIS)

Mikaël Kingsbury a mis la main sur un huitième Globe de cristal, ce qu’il considère comme étant sa «coupe Stanley».

Une autre saison de rêve se termine pour Mikaël Kingsbury

Il termine deuxième au Kazakhstan

Pour une deuxième fois seulement cette saison, le skieur Mikaël Kingsbury n’a pas été en mesure de remporter la victoire lors d’une épreuve sur le circuit de la Coupe du monde, terminant deuxième en simple, samedi dernier, à Shymbulak, au Kazakhstan. Ce faisant, même s’il en était déjà assuré à l’avance, le bosseur de 26 ans a mis officiellement la main sur un huitième Globe de cristal en carrière.

Deux épreuves étaient au programme de cette toute dernière fin de semaine de compétition, mais celle en parallèle, qui devait être disputée dimanche, a finalement été annulée en raison du brouillard dense qui s’est installé dans le ciel de Shymbulak.

Au terme de ce 99e départ en carrière, Kingsbury a donc terminé deuxième, récoltant 79,37 points, et ainsi être devancé par son grand rival, le Japonais Ikuma Horishima (81,72 points.)

«J’ai eu une super bonne journée. C’est un peu dommage pour la super finale. J’avais une très bonne descente, mais j’ai raté légèrement mon saut du bas et les juges ont été très sévères. Je crois que je méritais un peu plus que ce pointage mais ce n’est pas grave, je vais me reprendre» , devait-il dire, sans savoir qu’il devrait attendre quelques mois pour prendre ce 100e départ; ce qu’il fera donc lorsqu’il amorcera la prochaine saison.

Une autre saison de rêve

Pour Mikaël, il s’agit à nouveau d’une saison de rêve. Non seulement a-t-il terminé premier en sept occasions (sur neuf épreuves), pris place sur le podium à huit reprises, n’en étant exclu qu’une seule fois, mais il a aussi réalisé un doublé en simple et en parallèle aux Championnats du monde de ski acrobatique; une première pour lui.

Au classement général de la Coupe du monde de la Fédération internationale de ski (FIS), il a, une nouvelle fois, été plus que dominant lors de cette saison 2018-2019, avec 825 points, pour remporter ce huitième Globe de cristal pour une huitième année de suite. Son plus proche rival, le Japonais Ikuma Horishima a cumulé 517 points, suivi par le Français Ben Cavet avec 470.

Lever la «coupe Stanley»

«Je savais d’avance que je remportais le Globe de cristal, le feeling est toujours incroyable; c’est comme si c’était la première fois à chaque fois. Pour moi, c’est comme lever la coupe Stanley, c’est ce qu’il y a de plus important dans le sport que nous pratiquons et c’est aussi ce qui est le plus difficile à remporter» , a commenté l’athlète de Deux-Montagnes, alors qu’il participait, dimanche, aux célébrations marquant cette fin de saison.

«J’ai hâte de rentrer à la maison et de retrouver ma famille et mes amis afin de célébrer avec eux. Je vais prendre un peu de vacances pour me reposer de ma saison et ensuite je vais reprendre l’entraînement, je suis toujours aussi motivé!» , a-t-il assuré.

Enfin, mentionnons que la bonne performance de Mikaël Kingsbury jumelée à celles des autres athlètes a permis à l’équipe canadienne de bosses de conclure cette saison en tête du classement de la FIS, s’emparant du coup de la Coupe des nations.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top