- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Un vétéran bien conscient de son rôle avec les Wildcats

Christophe Lalonde

Les circonstances de la vie donnent parfois lieu à des retrouvailles inattendues. Du temps qu’il endossait l’uniforme des MaineIacs de Lewiston à titre de recrue, Christophe comptait notamment sur Darren Rumble comme assistant-entraîneur.

Vétéran de 19 ans avec les Wildcats de Moncton, Lalonde a retrouvé Rumble sur son chemin, lui qui a été appelé à succéder à Dany Flynn comme entraîneurchef des Wildcats. Rumble, qui comme joueur, a déjà été un choix de 1re ronde dans la Ligue nationale, a évolué pendant plusieurs années dans les rangs professionnels. Âgé de 44 ans, cet ancien défenseur a fait ses classes par la suite comme entraîneur. À Moncton, il a tout un défi sur les bras, car les Wildcats ont notamment perdu de bons joueurs offensifs, particulièrement avec le départ des frères Saulnier et de Yannick Veilleux.

D’ailleurs, le début du calendrier régulier n’a pas été de tout repos pour Rumble. Cependant, les choses semblent vouloir aller mieux récemment. Au moment d’écrire ces lignes, le club présentait une fiche de 4 gains contre 6 échecs. «J’affectionne le style de Darren comme entraîneur-chef. Il aime être près de ses joueurs et préconise une approche portée sur l’offensive et l’échec avant», de commenter celui qui fait l’objet de ce reportage.

Rendre de précieux services

Pour combler la perte des attaquants de qualité, qui ont conclu leur stage junior, Lalonde fait partie des ailiers de son club qui ont comme mission de contribuer à l’attaque. Auteur de 28 buts en 63 matchs l’an dernier, tout indique que le hockeyeur mirabellois est en voie de produire à un rythme comparable, voire supérieur s’il évite les blessures. Après 10 parties cette saison, il a compté 6 buts et 3 aides. Cela le place sur un pied d’égalité au sommet des francs-tireurs de son équipe avec l’excellent Ivan Barbashev. Ce dernier domine d’ailleurs les pointeurs des Wildcats avec 14 points.

Pour en revenir à Lalonde, il ne se décrit pas plus comme un buteur que comme un passeur. «Bien alimenté, faut croire que je parviens à me poster au bon endroit en zone offensive. Je m’efforce aussi de tirer au filet le plus fréquemment possible. Statistiquement parlant, cela ne peut faire autrement que m’aider à compter plus de buts pour mon club.»

Plus explosif et plus fort

À 5 pieds et 10 pouces et 180 livres, le numéro 94 des Wildcats ne se considère pas comme un géant. Malgré tout, de par son intensité, il aime être traité de joueur fatigant à neutraliser par les formations adverses. Pour justement être un rival encore plus coriace, durant la saison morte, il a travaillé à être plus fort physiquement et se montrer plus explosif sur patins. Jusqu’à maintenant, il constate que son dur labeur à l’entraînement lui a rapporté. Maintenant que le calendrier régulier s’est amorcé, n’allez pas croire que Lalonde et ses coéquipiers ne fréquentent plus la salle de conditionnement physique. Au contraire, Darren Rumble croit beaucoup à la mise en forme pendant la saison, et ce, pas seulement sur la glace.

Chose certaine, en bon joueur d’équipe et en vétéran, Christophe Lalonde est prêt à mettre les bouchées doubles afin de rendre son équipe la plus compétitive possible.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top