- PUBLICITÉ -
Un trophée en mémoire de Jocelyn Richer

Photo Pierre Latour - Représentant la LBMVP, Paul Labelle, Daniel Cadieux et Michel Pion ont présenté en primeur le trophée en l’honneur de Jocelyn Richer à son épouse, Carole Beauchamp, et à ses fils, Carl, Simon et Olivier.

Un trophée en mémoire de Jocelyn Richer

Ligue de balle molle du vieux poêle de Saint-Eustache

À la suite du décès de façon subite de Jocelyn Richer, survenu le 2 mai dernier, les dirigeants de la Ligue de balle molle du vieux poêle de Saint-Eustache (LBMVP) ont décidé d’honorer sa mémoire. Ainsi, le 27 mai dernier, à l’occasion de l’ouverture officielle de la saison 2012, une cérémonie spéciale a eu lieu.

Réunissant plusieurs joueurs actifs du circuit ainsi que leurs conjointes, les proches et amis de la victime s’étaient aussi réunis pour lui rendre un dernier hommage.

Dans une courte allocution présentée par le président de la LBMVP, Daniel Cadieux, sur un ton qui n’aurait pas pu être plus approprié dans de telles circonstances, il a été dévoilé la nouvelle existence d’un trophée en l’honneur de Jocelyn Richer. Faut dire que durant son passage dans ce circuit de 1993 à 2005, celui-ci n’a pas laissé seulement sa marque en tant que commanditaire, mais surtout à titre de joueur. Ce solide gaillard était reconnu, entre autres, par son excellence au bâton. Forcé à tirer sa révérence à l’issue de la saison 2005 en raison d’une épaule en piteux état, c’est presque incroyable que, de 2003 à 2005, il ait trouvé le moyen de frapper 49 longues balles tout en maintenant une moyenne de ,618.

À la blague, Daniel Cadieux a même évoqué que Jocelyn s’avérait à ce point respecté que lorsqu’il se présentait au marbre, le voltigeur de droite rival invitait les joueurs qui s’exécutaient sur le terrain de volleyball à arrêter de jouer le temps de sa présence au bâton.

Trophée Jocelyn-Richer

Malgré sa supériorité comme athlète, celui qui nous a quittés à 53 ans n’était surtout pas du genre à «se péter les bretelles». Véritable pince-sans-rire, il se montrait très humble et fort respectueux envers ses coéquipiers et adversaires. Bref, le genre d’individu qu’on voudrait avoir comme ami.

Ainsi, dans le but de souligner son importante contribution au sein d’une ligue où il a apporté beaucoup de crédibilité, il a été convenu que dorénavant, lors du banquet de fin d’année, on décernerait le trophée Jocelyn-Richer au joueur qui a récolté le plus de circuits.

Un chandail-souvenir a été remis à Carole, l’épouse de Jocelyn, accompagnée pour la circonstance de ses enfants, Simon, Carl et Olivier. Tous les porte-couleurs actuels de l’équipe Jocelyn-Richer ont par la suite été photographiés en leur compagnie. Un moment de silence a été aussi observé en sa mémoire. Au terme de chacune des étapes de cette cérémonie, c’était spécial d’entendre les applaudissements à l’unisson. Comme si tous les gens sur place s’étaient donné la main pour saluer ce grand disparu, reconnu pour son authenticité qui l’honorait.

Pour ajouter à ce rendez-vous empreint d’émotion et de chaleur humaine, faut croire que ceux et celles qui croient à une vie après la mort n’ont pas été surpris de voir que le soleil s’est pointé, plutôt que la pluie annoncée. En bon gars qu’il était sur la terre, il n’a certes pas eu trop de mal à s’attirer rapidement de bonnes grâces dans la voûte céleste.

En retour, on comptera sûrement sur lui pour étaler sa puissance dans l’au-delà. Malheureusement pour nous, terriens, ce sont encore les dieux du ciel qui auront eu le dernier mot!

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top