- PUBLICITÉ -
Un talent nommé Marianne Dancosse

Pour atteindre le niveau olympique

Un talent nommé Marianne Dancosse

Athlète d’ici

Si le talent brut en nage synchronisée avait un nom, il pourrait sans doute porter le nom de Marianne Dancosse. Cette jeune femme de Saint-Joseph-du-Lac qui poursuit avec ardeur son entraînement avec le club Les Coralines de Repentigny, au niveau intermédiaire, ne cesse d’impressionner.

C’est à l’âge de 8 ans que Marianne s’est initiée à la nage synchronisée. «J’adore l’eau. J’ai commencé par la natation, mais je n’aimais pas vraiment faire que des longueurs. J’ai vu le spectacle de nage synchronisée d’une amie et j’ai décidé de me lancer dans cette discipline et j’ai aimé ça dès le départ», d’expliquer la jeune athlète de 15 ans. Elle a comme entraîneure Lina Côté. Cette dernière, auparavant membre de l’équipe d’entraîneures de Performance Synchro de Saint-Eustache, a opté pour le club Les Coralines. Marianne a décidé de la suivre, car la chimie a toujours été excellente entre elles.

Le podium aux Jeux du Québec

L’année 2013 a été jusqu’à maintenant une année importante pour Marianne. Elle a, en effet, participé à ses premiers Jeux du Québec, à Saguenay, en mars dernier. Les gens qui ont assisté à ses performances ont été en mesure d’apprécier toute l’étendue de son talent. Elle y a livré des performances du tonnerre pour monter sur le podium en solo, en duo et en équipe. En solo, elle a remporté l’or et sur le plan collectif, en duo et en équipe, elle a mérité, dans les deux cas, la médaille d’argent. «Je pouvais difficilement demander mieux. Je suis très fière. C’était stressant parce que c’était mes premiers Jeux et que je devais compétitionner avec plus de 40 filles. Mais grâce aux conseils des entraîneures, ça s’est très bien déroulé», a indiqué Marianne Dancosse.

Voyage dans les Caraïbes

Une autre expérience motivante qu’a vécue Marianne, autant sur le plan personnel que compétitif, a été de très bon augure pour les Jeux du Québec, soit la compétition internationale de Jamaïque en octobre dernier. Sélectionnée parmi cinquante nageuses de sa catégorie en fonction d’une routine particulière et de ses résultats précédents, Marianne a eu le privilège de se rendre à Kingston, la capitale jamaïcaine, pour prendre part à ce championnat. Autant en solo qu’en équipe, elle a terminé au premier rang chez les 13‑15 ans.

«Je me suis sentie vraiment dépaysée et j’ai pu tisser vraiment des liens serrés avec les autres compétitrices», se réjouissait la nageuse, qui par ailleurs, réussit à merveille comme étudiante du volet international à l’École secondaire d’Oka. La prochaine étape majeure pour Marianne sera maintenant sa participation aux championnats québécois qui auront lieu à Montréal, les 18 et 19 mai prochains.

Lors des qualifications (compétitions interdivision) pour ces championnats, elle devait se rendre à Val-d’Or, immédiatement après les Jeux du Québec. Marianne y a raflé une belle collection de quatre médailles d’or, soit en solo, en figures, en duo et en équipe.

Les Olympiques, un objectif atteignable

«Si j’en avais la chance, j’aimerais beaucoup faire les Olympiques, ce serait définitivement un rêve. En attendant, je suis ça à la télé. Je ne sais pas comment elles font ces athlètes pour être aussi bonnes. J’aimerais beaucoup être comme elles un jour. Mon entraîneure connaît bien mes faiblesses et je vais travailler fort», conclut-elle. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Marianne Dancosse se dirige certainement dans la bonne direction pour atteindre son objectif.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours fête des pères
- PUBLICITÉ -
Top