- PUBLICITÉ -
Un petit village d’Astérix sous la neige

(Photo Pierre Latour) - Une centaine de jeunes scouts de Blainville et des Laurentides ont participé au Camporee, tenu du 6 au 8 février, au Parc équestre de Blainville.

Un petit village d’Astérix sous la neige

12e Camporee scout d’hiver

Une centaine de jeunes scouts provenant des quatre coins des Laurentides se sont donné rendez-vous à Blainville, du 6 au 8 février, pour la 12e édition du Grand Camporee sous la neige. Au menu de ce week-end, la confection de maisons de neige et le développement d’aptitudes pour survivre au froid.

Installés au Parc équestre de Blainville, les jeunes ont eu droit à des séances de préparation pour affronter le froid de la fin de semaine. Le but de l’activité: apprendre à des jeunes de 12 à 14 ans à mettre en pratique des valeurs communes d’entraide et de solidarité par l’entremise d’activités hivernales.

Pour la 12e édition, les organisateurs avaient demandé à Normand Dupont et Alain Portelance d’agir à titre de coprésidents d’honneur. Conseillers municipaux pour la Ville de Blainville, les deux aventuriers ont mis l’épaule à la roue en créant eux-mêmes un quin-zhee. «C’est la troisième année que je participe au Grand Camporee d’hiver. Toutefois, c’était la première fois que moi et mon collègue fabriquions nous-mêmes notre tente pour y passer la nuit», mentionne M. Dupont.

Satisfait du résultat, le conseiller s’est dit heureux de constater l’engouement des jeunes pour cette activité. «Il y a eu un peu plus de 90 jeunes. La logistique a très bien fonctionné également. Cette activité est toujours bien organisée», mentionne le conseiller.
«C’est toujours agréable de constater qu’il y a des jeunes de partout dans les Laurentides qui viennent à Blainville pour passer deux journées dans la neige. C’est une expérience très enrichissante pour eux. Ils ont entre 14 et 16 ans et ils doivent faire leur propre campement pour y passer la nuit», explique le coprésident d’honneur, profitant de l’occasion pour remercier l’ensemble des participants et les membres du comité organisateur pour leur dévouement envers la jeunesse.

Pourquoi les jeunes devraient-ils participer à une activité hivernale? «À travers cette activité, les jeunes apprennent à communiquer et à partager. Ils doivent mettre les qualités et leurs forces en commun. Il y a un sentiment d’entraide et de partage qui se communique», résume M. Dupont, précisant que le terrain du Parc équestre se transforme en petit village d’Astérix, l’espace de deux jours.
«Je lance une invitation aux autres élus des Laurentides et des environs de venir participer au Camporee pour l’année prochaine», de conclure le coprésident.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top