- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Un nouveau départ pour ces deux hockeyeurs joséphois

Matthew Boudreau et Francis Desrosiers

En plus de résider tous les deux à Saint‑Joseph-du-Lac et d’avoir fait partie de l’organisation des Seigneurs des Mille‑Îles et des Vikings de Saint-Eustache midget AAA, les grands amis Matthew Boudreau et Francis Desrosiers en seront en 2013‑2014, à leur dernière saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Pour ajouter aux similitudes, chacun d’entre eux a fait l’objet d’une transaction le 7 juin dernier, soit la veille de la séance de repêchage de la LHJMQ.

Pour un, Boudreau quitte les champions de la Coupe Memorial, les Mooseheads de Halifax, pour se joindre aux Cataractes de Shawinigan. Pour s’assurer les services de ce joueur d’avant qui excelle en attaque, le directeur général des Cataractes, Martin Mondou, a été prêt à sacrifier leur 1er choix de 2014. Sans le dire ouvertement, même s’il aurait sûrement aimé voir plus d’action, notamment lors de la Coupe Memorial, Boudreau se plaisait avec les Mooseheads.

Ainsi, lorsqu’il a appris que ses droits étaient cédés aux Cataractes, sur le coup, ce fut un choc. «Je ne quitte pas du tout de façon amère les Mooseheads. Au contraire, j’ai été bien traité et je ne suis pas prêt d’oublier ces moments victorieux vécus ce printemps. De gagner la coupe du Président à Halifax devant nos partisans, et ensuite, la coupe Memorial à Saskatoon, par surcroît devant mes parents en chaque occasion, représente de grandes sensations difficiles à expliquer.»

Une arrivée attendue

Il va sans dire que si les Cataractes ont payé le gros prix pour l’obtenir, ils misent beaucoup sur lui pour améliorer l’offensive, la pire de toutes les formations à ce chapitre en 2012‑2013. Rappelons que Boudreau, après une récolte de 56 points il y a de cela deux ans, dont 26 buts, il a encore fait mieux lors de la dernière saison, auteur de 75 points et 36 filets. Présent à Chicoutimi, samedi dernier, pour assister au repêchage de la LHJMQ, il a ainsi pu rencontrer les membres de l’état‑major des Cataractes, qui l’ont accueilli à bras ouverts. «De savoir que je suis désiré à ce point, représente une source de motivation supplémentaire en vue de ma dernière saison dans la LHJMQ», a‑t‑il confié en guise de conclusion.

Enfin sa chance

Du côté du gardien Francis Desrosiers, à la recherche d’un cerbère numéro un d’expérience, le Phoenix de Sherbrooke a procédé à une transaction avec le Drakkar de Baie‑Comeau, transigeant un choix de 5e ronde pour les services de ce cerbère de 5 pieds 9 pouces.

Avec le Phoenix, Desrosiers retrouvera son père, Donald, recruteur pour cette formation, et son frère, Benoit, nouvellement embauché à titre d’assistant‑entraîneur.

Concernant son passage à Baie-Comeau, s’il admet qu’il a côtoyé des coéquipiers fort sympathiques et que le contexte s’avérait positif avec les nombreuses victoires en saison régulière et en séries, sur un plan individuel, il n’a pas gardé les filets aussi souvent qu’il aurait espéré.

Tout est maintenant oublié, lui qui en septembre prochain, semble pour le moment avoir une longueur d’avance sur le poste de gardien numéro un. Attendant cette opportunité depuis son arrivée dans le circuit Courteau, trimant déjà très dur dans son programme d’entraînement hors glace, il entend tout mettre en œuvre pour ne pas décevoir ses nouveaux patrons.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top