- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Un départ dans l’anonymat

Christian Côté

Il y aura de cela bientôt près de deux mois, Christian Côté, qui occupait la présidence de l’Association de soccer de Saint-Eustache, a remis sa démission. C’est quand même surprenant de constater qu’à la suite de cette annonce, la plupart des nombreux intervenants qui sont liés de près ou de loin à l’ASSE n’ont pas été informés officiellement par le biais d’un communiqué.

Croisé par hasard sur un terrain alors qu’il s’apprêtait à diriger un entraînement de l’une des deux équipes qu’il dirige, Christian Côté a tenu à préciser qu’il n’avait pas quitté en claquant la porte.

Cependant, après quatre ans et demi à la tête de la plus importante association sportive eustachoise au niveau de la participation, il n’avait plus le goût de mettre l’énergie requise pour faire face aux divergences d’opinions des membres du conseil d’administration sur les opérations courantes et orientations futures. «Comme président, j’avais tendance à en mener large. Pour ceux qui aiment se faire «coacher», ils étaient à l’aise avec cette façon de faire et à l’inverse, ceux qui fonctionnent de façon plus autonome, appréciaient moins mon style interventionniste.»

Sans être en guerre contre personne, Christian Côté continue d’ailleurs d’agir comme entraîneur au sein de l’association, et même, n’écarte pas un jour, la possibilité d’aspirer de nouveau à la présidence, si cette envie lui revenait. Par ailleurs, il a fait part que d’ici peu, il sera disponible pour tracer un bilan de son règne à titre de président.

La vie continue

Comme il veillait à plusieurs dossiers divers, à la suite du départ de Côté, les autres membres du conseil d’administration ont dû se partager de nouvelles responsabilités. Directeur général de l’ASSE et employé à temps plein, Yann Le Quéau a mentionné que dans les circonstances, les choses se déroulent plutôt bien. «Une fois que Christian nous a informés, j’admets que cela a provoqué un climat d’instabilité dans les premiers jours, mais par la suite, le tout est revenu à la normale. En plus, si je compare notre situation à celle d’organisations voisines où il y a eu des départs massifs sur les conseils d’administration et des congédiements de directeurs techniques, cela va très bien chez nous», a résumé M. Le Quéau.

Festivités du 40e anniversaire

Avec le tournoi d’hiver qui a exigé beaucoup et les évaluations pour les équipes intercités, faute de temps, les dirigeants de l’ASSE ont repoussé le défilé qu’ils voulaient organiser pour célébrer le 40e anniversaire de cette organisation. Prévu en mai préalablement, on a bon espoir de présenter cet événement d’ici les prochaines semaines.

Pour ce qui est du tournoi d’été, environ 70 formations s’affronteront pendant le prochain weekend. On aurait aimé que ce nombre de clubs participants soit plus élevé, mais l’offre de tournois est à ce point abondante, qu’il est de plus en plus difficile de tenir un rendez-vous de ce genre à la limite de la capacité.

En ce qui a trait maintenant à la nouvelle structure de développement du club, les premiers signes de l’application du nouveau programme s’avèrent prometteurs. Déjà, on travaille à élaborer des tests servant à mesurer l’atteinte des objectifs, question de ne rien laisser au hasard.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top