- PUBLICITÉ -
Trucs d’entraînement: Courir mieux… pour partir du bon pied!

L’ostéopathe et entraîneur Jean-François Harvey a fait bouger les 80 personnes présentes à sa conférence en montrant des mouvements adéquats pour améliorer la posture des coureurs.

Trucs d’entraînement: Courir mieux… pour partir du bon pied!

Le 17 mars dernier avait lieu, à la bibliothèque de Deux-Montagnes, une conférence remplie de trucs pour acquérir de bonnes habitudes pour pratiquer la course à pied. Plus de 80 personnes sont ainsi venues entendre le conférencier et entraîneur Jean-François Harvey, auteur également du livre Courir mieux. Comme quoi il est possible pour tous de «partir du bon pied»!

Car, en effet, l’une des prémisses de base de l’auteur part du fait qu’avec la popularité croissante de ce sport, plusieurs coureurs s’y prennent mal, sans le savoir, et se blessent souvent. «Aujourd’hui, la course est pratiquée par des gens de tout âge. On est loin des coureurs des années 80 qui s’entraînaient beaucoup et étaient issus du milieu de l’athlétisme avant de s’attaquer à un marathon. J’ai croisé nombre de gens qui se lancent dans des marathons sans préparation et c’est cela qui peut créer des blessures quelquefois irrémédiables», a expliqué Jean-François Harvey.

Y aller graduellement

La physionomie du pied, l’appui du pied et l’importance de faire un entraînement rigoureux avant d’entreprendre un défi sont au nombre des observations qu’il a partagées avec l’assistance. «On doit faire au moins deux fois une distance avant d’augmenter cette dernière. On doit faire au moins un cycle d’entraînement sans se blesser avant de penser augmenter la distance de nos courses. Votre corps doit s’habituer, car c’est un stress mécanique pour lui. Les plus téméraires doivent donc se retenir», a conseillé l’expert.

Des étirements… pour nos pieds

Jean-François Harvey a souligné que l’étirement des coureurs (avant et après une course) permet aussi d’optimiser son expérience. «On doit travailler la musculature de nos pieds qui comportent une trentaine d’os et de nos orteils qui nous donnent l’élan quand on court. Je vous conseille donc de faire rouler une balle de tennis sous vos pieds après avoir couru», a-t-il expliqué.

L’importance de la posture

Le conférencier a illustré avec humour les divers types de postures des coureurs qu’il a croisés au cours de sa vie. Du coureur «trop tendu» en passant par celui qui a le «dos vouté», tout en n’épargnant pas celui «qui fait un mouvement de malaxeur avec ses bras», il en a fait rire plus d’un dans la salle. «On doit tenir notre tête droite, comme si une ficelle nous retenait vers le haut. De plus, je vous conseille de renforcer vos muscles fessiers, vos abdominaux profonds et votre plancher pelvien pour vous aider», a-t-il ajouté.

D’autres de ses conseils ont grandement plu à Serge Pelletier, de Saint-Joseph-du-Lac. «J’ai trouvé cette conférence très intéressante. J’ai beaucoup apprécié d’entendre son avis sur les chaussures minimalistes versus les chaussures maximalistes», indique le Joséphois de 63 ans.

Il en a été de même pour la Deux-Montagnaise Cynthia Tanguay qui en est à ses premiers balbutiements dans la course à pied. «Je suis impressionnée de constater avec cette conférence comment les techniques de course évoluent vite, notamment en ce qui a trait à la façon de courir», précise la trentenaire.

Soulignons finalement que Jean-François Harvey souhaite poursuivre sur sa lancée en rédigeant un troisième livre sur la course à pied qui pourrait voir le jour au printemps 2017.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top