- PUBLICITÉ -
Tennis de table: un nouveau club fondé à Saint‑Eustache

Les joueurs qui se joignent au nouveau Club de tennis de table Smash de Saint-Eustache sont choyés. Ils peuvent jouer sur 10 tables de très grande qualité et s’entraîner dans des locaux très fonctionnels au Complexe multisport Saint‑Eustache.

Tennis de table: un nouveau club fondé à Saint‑Eustache

Ce n’est pas d’hier que Sylvain Landry entend de la part des néophytes du tennis de table, appelé communément le ping‑pong, que cette activité sportive n’est ni plus ni moins qu’un loisir!

En fondant le Club de tennis de table Smash de Saint-Eustache (CTTS), Sylvain Landry veut notamment faire connaître au plus grand nombre de résidants eustachois possible, enfants comme adultes, que ce sport olympique, lorsqu’il est pratiqué avec régularité et une solide technique, représente une discipline très excitante, accessible en terme de coûts, et requiert des qualités athlétiques bien plus que l’on serait porté à le croire a priori.

Sachez pas ailleurs que Sylvain Landry, comme bien des adolescents à l’époque, a commencé à s’adonner au tennis de table comme passe-temps à l’école. Rendu au cégep, il s’est mis à un entraînement plus rigoureux dans cette discipline sportive. Jusqu’au début de la trentaine, celui qui est maintenant quadragénaire, a pris part à de nombreuses compétitions sur la scène provinciale et nationale. Son summum est survenu en 1992 alors qu’il s’est qualifié pour le Championnat du monde universitaire. Il a encore frais à la mémoire sa participation à cet événement d’envergure, qui a eu lieu à l’époque, à Lyon, en France.

La piqûre lui a repris

Avec la naissance de ses deux garçons, Landry a délaissé le tennis de table pendant quelques années. Éducateur physique dans la vie de tous les jours, il a eu le goût à son arrivée à l’école primaire Clair Matin de faire découvrir ce sport qui l’avait tant fait vibrer. Depuis lors, des tables ont été achetées et ce sont plusieurs élèves qui s’adonnent à cette discipline. Certains ont même eu l’opportunité de prendre part aux Jeux du Québec à l’hiver 2013, à Saguenay.

Invité à agir comme entraîneur, Sylvain Landry n’a pu résister à l’idée de vouloir créer un club en sol eustachois. Il voit, entre autres, son fils Charles retirer beaucoup de bienfaits personnels grâce à la pratique du tennis de table. Avec la collaboration de Jean‑Pierre Hunter, directeur du Service du sport et du plein air, les activités ont débuté officiellement au début de septembre, au Complexe multisport. Selon les blocs d’heures, les joueurs débutants de 8 à 15 ans et adultes peuvent jouer ensemble, tandis que d’autres périodes sont réservées aux joueurs considérés dans le réseau développement-compétitif. À ce niveau, huit athlètes ont représenté récemment pour la première fois le Club dans une compétition provinciale, qui avait lieu au Collège Letendre, à Laval.

Prochaines inscriptions à venir

Dans la prochaine parution du Courrier des hirondelles (fin novembre), tous les détails concernant la session d’hiver du club seront dévoilés. Il est d’ores et déjà assuré qu’outre les entraînements des lundis et jeudis soir, qui seront de retour à compter de janvier prochain, pour les joueurs inscrits (enfants comme adultes), du tennis de table libre sera aussi offert le samedi en après-midi (13 h à 14 h 30).

Avec 40 membres réguliers pour le moment, avec la prochaine période d’inscription prévue au début du mois de décembre, Sylvain Landry a bon espoir que le nombre d’adeptes va augmenter d’ici les prochains mois.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top