- PUBLICITÉ -
Racketlon : Anthony Bédard triomphe à l’Open

Vice-président de Racketlon Canada

Racketlon : Anthony Bédard triomphe à l’Open

Le jeune Deux-Montagnais Anthony Bédard vient de remporter l’Open Canada de racketlon dans la catégorie des moins de 13 ans. La compétition de ce quadrathlon des sports de raquette, encore méconnu, s’est déroulée du 7 au 9 mars à Montréal.

Connaissez-vous le racketlon? Possiblement non, car ce sport n’a pris son envol qu’au début des années 2000 et la première compétition sur le sol canadien s’est tenue en 2005 à Toronto. Il est l’association des quatre sports de raquette majeurs: le tennis, le ping‑pong, le squash et le badminton. Il consiste à affronter son adversaire dans les quatre disciplines dans des parties de 21 points à chaque fois. Le vainqueur est celui qui cumule le plus de points.

Fils de deux pongistes de haut niveau, soit Ghislaine Abran, ex‑championne junior du Québec, et Rodrigue Bédard, ex‑entraîneur de l’équipe canadienne (notamment de Marie-Christine Roussy, athlète olympique), Anthony est né une raquette à la main. «J’ai commencé le tennis à 4 ans», se souvient‑il. Depuis deux ans, il s’est orienté vers le racketlon et pratique en alternance chacun des sports, dans les clubs de sa ville, à son collège, voire en cours privé.

«Il est très compliqué de pratiquer les quatre sports à la fois. Alors, nous avons choisi l’option de travailler par bloc», explique son père, à la fois entraîneur et premier fan. Selon les saisons de l’année, Anthony s’entraîne ainsi entre 4 et 10 heures par semaine. Son point fort dans la discipline? «Le badminton, je pense.» Mais plus encore, ses nerfs d’acier. Dans le match décisif de l’Open Canada, il était mené 14‑19 au tennis pour finalement l’emporter 22‑20.

Cette compétition organisée à Côte-de-Liesse regroupait chez les adultes des participants du monde entier et chez les plus jeunes, des concurrents de plusieurs provinces canadiennes. «C’est ma première grosse victoire, c’est beaucoup d’émotions», reconnaît Anthony, du haut de ses 11 ans. Encouragé par ce succès, il veut poursuivre sa progression et «continuer à avoir des bons résultats dans la catégorie suivante, c’est-à-dire celle des U‑16». Et la famille Bédard n’a pas fini de faire parler d’elle. Le petit Nathan, 9 ans, suit déjà les traces de son grand frère.

Organisateur de l’Open Canada, Rodrigue Bédard joue encore dans la catégorie des 45 ans et plus. Il a atteint cette fois les quarts de finale. Il est aussi le vice-président de Racketlon Canada et espère voir son sport se développer. «Une personne qui pratique deux des quatre sports peut venir compétitionner. Les joueurs qui maîtrisent parfaitement les quatre disciplines sont rares.» Le Canada compte environ 1 000 pratiquants. Les leaders sont les pays scandinaves. «Les meilleurs ne sont que semi-professionnels, mais c’est un sport qui progresse. Le niveau est de plus en plus relevé», se réjouit‑il.

La prochaine étape sera d’en faire une discipline olympique. «Il faudrait pour cela que la pratique du racketlon se développe dans de nouveaux pays, notamment aux États‑Unis où elle est encore assez confidentielle.»

Les personnes intéressées par la pratique du racketlon peuvent se renseigner sur le site [www.racketlon.ca] ou par courriel à racketlonquebec@hotmail.com. La prochaine compétition locale se déroulera au Carrefour multisports de Laval, le 3 mai. Un rendez-vous à ne pas manquer.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top