- PUBLICITÉ -
Quatre nageuses du CASE aux Essais olympiques de natation

Photo Michel Chartrand - Sophie Marois, Laurence Forget-Besnard, Marie-Lou Lapointe et Léa Sigouin-Derion se préparent pour les Essais olympiques comme pour toute autre compétition, mais avec un brin de fébrilité.

Quatre nageuses du CASE aux Essais olympiques de natation

En vue des Jeux olympiques d’été 2012

Quatre nageuses du Club aquatique Saint-Eustache (CASE) participeront aux Essais canadiens de natation olympique, en vue des Jeux d’été de Londres.

La compétition d’envergure se tiendra du 27 mars au 1er avril, à Montréal. Depuis septembre, l’entraîneur en chef du CASE, Sébastien Poulin, sait que Laurence Forget-Besnard, Sophie Marois et Marie-Lou Lapointe y participeront. Pour ce faire, elles ont dû réaliser un standard national senior sur une distance olympique.

Évidemment, il serait utopique de penser que l’une d’entre elles pourrait participer à une finale A et se tailler une place pour Londres, mais Marie-Lou Lapointe y rêve quand même. «Je voudrais faire une finale au 100 m brasse. C’est haut comme objectif», convient celle qui nagera les 100 m et 200 m brasse, le 200 m quatre nages et le 100 m papillon.

Sa coéquipière Sophie Marois reconnaît que chacune d’entre elles aimerait participer à une finale. «Déjà, de battre un meilleur temps personnel à une compétition de cette envergure serait bien», ajoute-t-elle, appuyée de Laurence Forget-Besnard. Plutôt prudente dans ses propos cette fois-ci, Marois a pourtant déjà dit, en début de saison, avoir pour objectif de se tailler une place en finale B des Essais olympiques aux 200 m papillon et 200 m quatre nages.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Sophie Marois participera, par ailleurs, aux épreuves de 100 m et 200 m papillon, de 200 m quatre nages et de 200 m dos. Cette dernière ajoute qu’elles auront l’occasion de voir les meilleurs nageurs au pays s’exécuter: une source de motivation pour elles.

Ancienne nageuse du GAMIN, Laurence Forget-Besnard nagera, quant à elle, aux 100 m papillon, 100 m libre, 100 m et 200 m dos.

Pour la course à relais

Léa Sigouin-Derion a réussi un standard national senior au 50 m brasse, ce qui n’est pas une distance olympique. En raison de son arrêt temporaire de l’entraînement pour son entrée au cégep notamment, elle n’a pas eu le temps, depuis janvier dernier, de reprendre le temps perdu pour réussir le standard recherché à une distance de 100 m. Malgré tout, elle accompagnera ses coéquipières pour prendre part à une course à relais. Dossiste, Léa Sigouin-Derion entamera le relais avec la distance de 50 m dos. «Ce qui est intéressant pour elle, c’est que le temps qu’elle réalisera sera un temps officiel qui pourra être homologué parmi ses autres temps personnels», mentionne Sébastien Poulin.

À 18 ans, la nageuse pourra assister à toute la frénésie qui entoure cette compétition qui n’arrive qu’aux quatre ans. Kayla Beaudry se trouve dans la même situation qu’elle, avec un standard national senior sur une distance de 50 mètres, sauf qu’il n’était pas possible de l’inscrire aux Essais puisqu’il ne faut que quatre nageuses pour faire un relais.

«C’est une belle surprise parce qu’on ne s’attendait pas à ce qu’elle fasse son standard à la Coupe de l’Est du Canada tenue en février», fait remarquer l’entraîneur.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top