- PUBLICITÉ -
Quand performance et passion se conjuguent

Photo Michel Chartrand - Jade Depont est planchiste depuis son tout jeune âge et a fait partie des meilleurs athlètes juniors du genre, au Québec.

Quand performance et passion se conjuguent

Jade Depont

Jade Depont, résidente d’Oka, pratique le surf des neiges depuis son jeune âge. Une activité familiale qui est devenue une véritable passion la menant en compétition à 12 ans jusqu’à ses 20 ans d’aujourd’hui.

Si ce sport l’a toujours attiré, c’est lors d’un retour d’un séjour en famille dans les Rocheuses que la jeune fille, qui cherchait un défi sur les pentes du Québec, participe à une course avec sa sœur, à titre amateur.

«J’ai tellement aimé ça, en plus d’avoir gagné, j’ai décidé de faire de la compétition», s’exprime Jade avec les yeux brillants. Elle s’inscrit au Club au Mont Blanc, créé par son père, et c’est vers les 13-14 ans qu’elle est repérée par Équipe Québec, où l’aventure s’intensifie.

Entraînée, elle élargit ses horizons en participant à des compétitions de plus grande envergure au Canada et à l’étranger, côtoyant les athlètes olympiques, notamment lors des compétitions de Coupe du monde.

Le sport, plus développé en Europe, lui permet de voir ce qui se fait ailleurs au niveau technique ou du style, en plus de représenter un défi personnel puisque la forte compétition la motive à se dépasser.

L’Okoise a d’ailleurs connu le succès. De 15 à 19 ans, elle est demeurée la meilleure au Québec dans sa catégorie. Ce qui lui a permis, entre autres, de participer aux Jeux du Canada en 2011 et de représenter le pays en Espagne en 2012 en étant une des deux meilleures juniors au Canada.

Le surf des neiges est un sport particulier qui avantage l’athlète selon sa technique et/ou son physique en fonction de la piste, la vitesse de glisse ou le vent. «Jade est forte musculairement et elle est agile. Sa force brute et sa fluidité l’avantagent sur des pistes abruptes», souligne fièrement son père qui a été son entraîneur à ses débuts.

Les compétitions de surf des neiges sont sous la forme de duel. Les athlètes font deux descentes sur deux parcours différents pour se qualifier. Leur temps détermine leur position. Ensuite, le premier se mesure au dernier, le deuxième à l’avant-dernier et ainsi de suite.

À la fin d’une journée de compétition, le planchiste peut faire jusqu’à 10 descentes, ce qui rend le sport plus exigeant que le ski alpin, par exemple.

L’entraînement de Jade Depont se fait sur six jours par semaine et comprend autant des sorties sur les pentes que de la musculation et du cardio.

Désormais à l’université en enseignement, la jeune fille est passée à la catégorie senior en début de saison. «C’est plus difficile, car il y a vraiment des athlètes de haut niveau», explique celle qui tente de conjuguer études et entraînement.

Malgré son succès, sa passion et son intensité, elle a décidé de se concentrer sur ses études. «Le sommet de performance en snow est à 25 ans», affirme celle qui planifie de terminer son baccalauréat à 24 ans tout en continuant les compétitions de planche.

«J’aime la vie du snowboard. Me lever tôt pour sortir m’entraîner, les voyages, la gang avec la famille et les amis qui m’encouragent», souligne Jade Depont qui réussit bien à gérer un horaire chargé et le stress que le sport peut lui apporter. «C’est ma vie, c’est une vocation en plus d’y avoir du plaisir, c’est vraiment un style de vie», déclare-t-elle enthousiaste.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top