- PUBLICITÉ -
Portrait d’une passionnée de sport

Photo Michel Chartrand - La gardienne de but du junior AA de Ringuette Laurentides

Portrait d’une passionnée de sport

Jennie Charrette

La jeune Jennie Charrette, 15 ans, occupe la position de gardienne de but dans un sport essentiellement féminin, la ringuette. Jouant pour une deuxième année dans le junior AA, elle allie sa passion à ses performances. En 2012, Ringuette Québec lui a donné le titre de Meilleure gardienne Laurentides dans sa catégorie.

«C’est vraiment bon pour une première année dans le junior AA et c’est rare pour une 2e gardienne de but», s’exclame la jeune fille avec simplicité. Fière de ses résultats, on sent chez la jeune fille que son désir de bouger et de pratiquer son sport est puissant.

«C’est vraiment le fun, l’équipe, c’est comme une deuxième famille et on s’entend bien», précise celle qui est toujours environ un an d’avance dans ses catégories depuis ses débuts à neuf ans. C’est son père qui l’a d’ailleurs inscrite en ringuette lorsqu’elle a demandé de faire partie d’une équipe sportive, elle qui visait le hockey.

Si elle était déçue au début, c’est lors de sa deuxième année de ringuette qu’on lui a demandé de sauter une catégorie, ce qui a su motiver la jeune fille et lui donner le goût de ce sport.

Une volonté et une passion assez forte pour lui fixer des objectifs de performance qui pourraient la faire évoluer dans ce milieu. Un de ceux-ci est de se rendre aux Jeux du Canada de 2015 et éventuellement faire partie de la Ligue nationale de ringuette (LNR).

Pour la gardienne de but, le niveau junior AA est intéressant pour la puissance de jeu et la possibilité de relever de nouveaux défis.

La ringuette lui demande plusieurs implications, que ce soit les pratiques, les tournois ou les activités de financement pour permettre à son équipe de participer à certaines compétitions à l’extérieur de la région. La jeune fille ne s’arrête pas là, elle pratique également le soccer et le hockey.

En vue des prochains Jeux du Canada, des camps d’évaluation s’ajoutent à ses activités. Ces entraînements permettent la sélection des joueuses qui formeront l’équipe qui représentera le Québec. «C’est difficile, ça prend beaucoup de discipline, mais j’ai aimé l’expérience», explique la jeune fille qui a passé un de ces camps dernièrement, où les efforts physiques ont été importants.

Jennie Charrette semble gérer son horaire avec une certaine facilité, ce qui lui a même permis de monter ses notes académiques cette année, en plus d’avoir une bonne année en 2012.

En effet, Jennie Charrette a été récipiendaire d’une bourse de la Fondation Élite de Saint-Eustache à l’automne 2012. De plus, elle a pris part avec son équipe au Championnat canadien l’an dernier. Une expérience qui a plu à la jeune fille même si aucune médaille n’a été rapportée.

«On était une bonne équipe et on a réussi à démontrer notre talent, on a fait le meilleur qu’on pouvait. On a aussi pu se mesurer à d’autres équipes des provinces, voir d’autres calibres, d’autres styles. C’était vraiment une belle ringuette», commente Jennie.

Cette année encore, la jeune fille semble poursuivre sur sa lancée, gardienne de but partante pour son équipe, elle entretient de bonnes statistiques. De plus, Jennie Charrette a développé le goût d’enseigner son sport à des plus jeunes.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top