- PUBLICITÉ -
Plus de 3 000 hockeyeurs ont joué chez nous

Plus de 3 000 hockeyeurs ont joué chez nous

Super Challenge CCM

Présentée depuis quelques semaines déjà au Centre d’Excellence Sports-Rousseau, à Boisbriand, la 7e édition du Super Challenge CCM rassemble quelque 3 000 hockeyeurs répartis dans plus de 200 équipes des catégories novices à bantam, venus du Québec, bien sûr, mais également d’aussi loin que la République Tchèque pour avoir la chance d’y participer.

Présentée pendant quatre semaines au Centre d’Excellence Sports-Rousseau, à Boisbriand, la 7e édition du Super Challenge CCM a rassemblé quelque 3 000 hockeyeurs répartis dans plus de 200 équipes des catégories novices à bantam, venus du Québec, bien sûr, mais également d’aussi loin que la République Tchèque pour avoir la chance d’y participer.

«C’est un événement plus que majeur pour la région!» lance d’emblée le président du Super Challenge CCM, et président, par surcroît, du club midget AAA des Vikings de Saint-Eustache, François Gaudette, un résident de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Ce dernier, au moment de sa rencontre avec les représentants du journal, à la fin du tournoi, s’occupait des derniers préparatifs en vue de la mise au jeu protocolaire à laquelle il devait participer, quelques minutes plus tard.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Dans les couloirs du Centre d’excellence Sports Rousseau, où sont situés les vestiaires des joueurs, M. Gaudette est fébrile à l’idée de voir son club des Vikings 2005 (année de naissance des joueurs) sauter sur la patinoire pour y affronter le Viktorice Rivera, venu tout droit de la République Tchèque.

Le président est sollicité de partout: il doit d’abord trouver un cadeau à remettre au capitaine des Vikings en vue de l’échange prévue avec les Tchèques avant le match. Il doit aussi faire retarder l’entrée des joueurs sur la patinoire parce que, par malchance, les deux lacets du gardien de but local ont cassé au même moment et que «les gars ne peuvent pas rentrer sur la glace sans gardien» , a-t-il lancé à un collègue de l’organisation.

Apport économique important

Évidemment, de rassembler ainsi quelques-uns des meilleurs joueurs AAA de la province, âgés de 6 à 14 ans, permet aux recruteurs des Vikings midget AAA de déjà voir le potentiel de certains jeunes qu’ils continueront à suivre au cours des années à venir. Qui sait ? Peut-être, un jour, porteront-ils les couleurs de l’équipe eustachoise.

Ce tournoi, c’est aussi une belle occasion pour les restaurateurs et hôteliers de la région d’en profiter, eux qui ont des milliers de parents à nourrir et à loger sur une période de quatre semaines.

«On parle de 6 000 parents. Les hôtels sont remplis jusqu’à Laval, le Hilton, le Sheraton, et jusqu’à Saint-Jérôme. Et les restaurants, c’est pareil!» insiste François Gaudette, conscient de l’apport économique que génère la présentation d’un tel événement dans les Basses-Laurentides.

«Nous avons des équipes de la Nouvelle-Écosse, Gatineau, Los Angeles, Boston, San Jose et maintenant, l’Europe commence à traverser. Ce sont elles qui nous approchent pour être présentes en raison de la réputation que s’est forgé le tournoi» .

«Les conditions sont parfaites, confirme Peter, entraîneur du Viktorice Rivera. Nous avons été très bien accueillis et sommes très heureux d’être ici, surtout que je viens de voir l’un de nos joueurs qui joue maintenant en Amérique du Nord mais qui a fait son hockey mineur avec nous en République Tchèque» .

Les Vikings auront finalement remporté ce match 5-0, mais qu’importe, le résultat était bien secondaire à côté du plaisir qu’ont eu ces jeunes à se rencontrer.

Le Super Challenge CCM est présenté au Centre d’Excellence Sports Rousseau depuis sept ans. François Gaudette et Pierre Gendron en sont les instigateurs. De 55 équipes la première année, on en accueille aujourd’hui plus de 200.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top