- PUBLICITÉ -

Diane Côté-Frégeau avec sa médaille et un certificat.

Patinage artistique: Diane Côté-Frégeau s’illustre à l’international

La patineuse artistique Diane Côté-Frégeau a remporté il y a quelques semaines une médaille d’or en participant à une compétition virtuelle de patinage artistique à Bucarest, en Roumanie. Une médaille que l’athlète de 72 ans n’avait jamais vraiment rêvé de gagner, elle qui a recommencé à patiner un peu par hasard.

Après avoir fait belle figure aux Winter World Master Games à Innsbruck en Autriche en 2019, Mme Côté-Frégeau avait tout organisé pour pouvoir participer à la Turino Cup, une compétition internationale organisée en Italie prévue en mai 2020. Toutefois, en raison de la pandémie, tout a été annulé.

Après plusieurs mois sans patiner, les activités sportives ont pu reprendre tranquillement leur cours, sauf que l’adaptation a été difficile pour la patineuse de Deux-Montagnes, notamment pour patiner avec un masque et pour réserver des heures de glace.

Malgré tout, comme un signe du destin, au cours de l’été, Mme Côté-Frégeau a été mise au courant de l’existence d’une compétition internationale virtuelle, en Roumanie. Elle devait donc s’entraîner, se filmer en train d’effectuer sa prestation et envoyer sa vidéo aux juges. « Ça change l’atmosphère de patiner seule devant une caméra! », a-t-elle expliqué.

La performance de Mme Côté-Frégeau a séduit les juges, si bien qu’ils lui ont décerné la première place dans la catégorie des 56 ans plus. Elle a aussi terminé cinquième au classement général de la catégorie « Show Skating Bronze », qui regroupe toutes les catégories d’âges.

« C’est toujours une surprise, parce que tu ne sais jamais qui est dans la compétition, surtout que les Européens sont très forts », a souligné celle qui a obtenu son meilleur pointage à vie lors de cette compétition.

Un retour au patin

Mme Côté-Frégeau avait déjà fait du patinage artistique pendant deux ans à l’adolescence, à l’âge de 15 et 16 ans. Elle a par la suite délaissé ce sport pour s’adonner à d’autres disciplines comme la gymnastique et des activités en plein air. Après, elle et son conjoint ont eu des enfants et ont fondé un groupe de recherche et sauvetage qui les a occupés pendant une dizaine d’années, avant qu’ils ne le laissent il y a trois ans.

L’athlète de Deux-Montagnes est finalement revenue au patin, des années plus tard, alors qu’elle était en convalescence après s’être fait remplacer la hanche en 2010 et qu’elle est tombée sur un film de patinage artistique.

« Mes souvenirs et mon amour du patin me sont revenus. Deux ans après, j’ai demandé à mon mari qu’il m’achète des patins pour Noël, il m’a demandé si j’étais sérieuse! » a-t-elle indiqué en riant.

Elle a donc recommencé à patiner d’abord sur les patinoires extérieures, mais ça n’a pas été une expérience très glorieuse : « Juste pour me rendre à la glace j’ai failli me tuer! En plus la glace n’était vraiment pas extra, donc j’ai vite compris que ça me prenait un aréna. »

 

Six mois plus tard, elle a réussi à faire un tour complet de la patinoire sans tenir la bande et c’est là qu’elle s’est remise à faire des figures et qu’elle s’est procurée un entraîneur pour l’aider à retrouver ses repères.

« Je n’avais jamais prévu refaire du patin et encore moins de la compétition », a précisé celle qui est inscrite à trois compétitions à venir, soit la compétition Invitation Saint-Eustache, du 26 au 28 novembre, le ISU Adult Figureskating Competition à Ottawa entre le 14 et 22 février 2022, ainsi que les Winter World Master Games, en Italie, en 2022.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top