- PUBLICITÉ -
Partir en neuf pour aller plus loin

(Photo Yves Déry) - Entourés de nouveaux entraîneurs, Marie-France Dubreuil, et le Boisbriannais, Patrice Lauzon, le natif de Saint-Eustache, Jonathan Pelletier et Mylène Girard se permettent tous les espoirs.

Partir en neuf pour aller plus loin

Le patineur Jonathan Pelletier

Nouvelle partenaire, nouveaux entraîneurs et nouveaux objectifs: le patineur artistique en danse, Jonathan Pelletier, part en neuf.

Âgé de 25 ans, le natif de Saint-Eustache patine depuis septembre dernier, avec sa copine depuis six ans, Mylène Girard, du même âge et originaire de Repentigny.

Au cours de leurs carrières, les deux athlètes ont eu leurs hauts et leurs bas en patinage, perdant à tour de rôle leur partenaire respectif, mais jamais au même moment. C’est donc seulement au printemps 2008 que tous les deux se sont retrouvés seuls. «Nous étions presque prêts à accrocher nos patins, raconte Mylène Girard. Le sport nous manquait. Nous avons rembarqué sur la glace. Nous voulions donner des spectacles, mais nous avons un fort instinct de compétition. En septembre, nous nous sommes décidés à reprendre du service.»

Ils concèdent tellement de temps à l’entraînement que leur nouvelle collaboration leur donne l’opportunité de passer plus de temps ensemble. Le couple raconte que cette année, ceux qui les ont observés sur la glace ont constaté une belle complicité entre eux.
«Notre amour pour la danse sur glace est tellement grand. Ça faisait plusieurs années que nous cherchions un partenaire stable. D’être ensemble nous donne une tranquillité d’esprit qui transparaît», fait-elle remarquer.

N’ayant pas eu d’entraînement estival, partie de l’année où l’on peut être sélectionné pour des compétitions internationales, les patineurs de niveau senior ont dû redoubler d’efforts pour obtenir des résultats satisfaisants.

Déjà tard en saison, le couple a eu trois semaines pour se préparer au Championnat provincial. «Nous sommes arrivés deuxièmes, raconte Jonathan Pelletier. Au Défi de l’Ouest et de l’Est du Canada, nous avons terminé deuxièmes et avons, du coup, été qualifiés pour le Championnat canadien.»

Il soutient que la compétition s’est bien déroulée pour eux, mais que le manque d’entraînement s’est fait ressentir. Ils ont pris le neuvième rang au combiné, sur 15.
«Nous savions que ce n’était pas une année pour obtenir des résultats. Mais pour la saison qui vient, nous voulons obtenir un podium au Championnat canadien», signale la patineuse.

Terminer sur l’une des deux premières marches du podium signifierait une participation aux Jeux olympiques de Vancouver. «Si nous faisons ce que nous avons à faire, c’est possible. Il existe une chaude compétition entre les cinq premiers couples. Tessa Virtue et Scott Moir sont troisièmes au monde, ils seront aux Jeux olympiques, mais tout est possible pour le reste», estiment-ils.

Ils aimeraient également être sélectionnés pour représenter le Canada aux compétitions internationales. Le choix sera fait d’ici le mois d’août.

Le couple Girard-Pelletier vient de s’entourer de nouveaux entraîneurs, les doubles vice-champions du monde, Marie-France Dubreuil, et le Boisbriannais, Patrice Lauzon, auxquels s’ajoute Igar Tchiniaev. «C’est super excitant pour nous. C’est une nouvelle source de motivation. Nous avons enfin les moyens d’atteindre nos objectifs qui ont toujours été élevés», affirme Mylène Girard.

Jonathan Pelletier et sa partenaire sont actuellement à Lyon, en France, pour un entraînement intensif de deux semaines. Ce sera l’occasion pour le couple de se concentrer sur leur patinage seulement, eux qui sont à la recherche de commanditaires.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top