- PUBLICITÉ -
Olivier Labelle se plaît en Autriche avec le Graz 99ers

Olivier Labelle n’est pas le seul hockeyeur québécois à endosser l’uniforme du club de Graz 99ers. Parmi ses coéquipiers

Olivier Labelle se plaît en Autriche avec le Graz 99ers

À défaut d’atteindre la Ligue nationale de hockey (LNH), Olivier Labelle a le privilège de poursuivre sa carrière de hockeyeur professionnel avec un statut monétaire fort respectable. En se retrouvant en Autriche, cela lui a permis de découvrir un nouveau continent riche en histoire, avec de très beaux paysages et des conditions de vie fort agréables.

Ainsi, quand est venu le temps de renégocier son contrat avec la formation de Graz 99ers, les dirigeants n’ont pas eu à lui tordre un bras pour qu’il appose sa signature à une nouvelle entente de deux ans. Pour faciliter la transition, ajoutons que la conjointe d’Olivier peut travailler à distance à partir de l’Autriche.

Côté hockey, Labelle affectionne beaucoup l’environnement que l’on trouve à Graz. Son entraîneur-chef est Mario Richer, qui à l’époque où il s’alignait dans la LHJMQ avec les Olympiques de Gatineau, agissait comme second à Benoit Groulx. Puis, comme coéquipier francophone, il peut notamment compter sur le retour d’Olivier Latendresse (frère de Guillaume) avec lequel il s’entend bien. Récemment, il a d’autre part appris une excellence nouvelle alors que son club de Graz a embauché le gardien Dany Sabourin. Cet excellent cerbère québécois a, entre autres, déjà porté les couleurs des Flames de Calgary et des Pingouins de Pittsburgh.

Bien que la formation autrichienne de Mario Richer se frotte à des formations qui possèdent des budgets nettement plus considérables pour embaucher des joueurs étrangers, l’entraîneur a trouvé le moyen de clore au 3e rang au classement général. En séries, dans une formule pour le moins originale, alors que les clubs de tête peuvent choisir leurs adversaires au premier tour, les protégés de Richer se sont finalement inclinés face aux éventuels grands champions.

En excellente forme physique

S’il a l’intention de prolonger sa carrière chez les pros pendant encore plusieurs années, Olivier Labelle est conscient qu’il se doit de garder une excellente forme physique. Ainsi, depuis son retour au Québec ce printemps, il trime dur en gymnase. Son horaire d’entraînement a cependant été chambardé cet été alors qu’en compagnie de ses copains Alexandre Gagnon et Maxime Lalande, ils ont tenu leur première école de hockey à Saint‑Eustache.

Néanmoins, Labelle, qui a célébré son 28e anniversaire de naissance le 15 juillet dernier, se dit confiant de connaître une excellente saison 2013‑2014. Rappelons que l’an dernier, à ses débuts en Autriche, il a fort impressionné en récoltant 18 buts et 16 passes pour 34 points en 42 parties. Quoique le style de jeu en Europe préconise moins la robustesse, il a tout de même purgé 98 minutes de pénalité.

Il se concentre énormément à l’heure actuelle sur sa carrière de hockeyeur. Toutefois, avec le bagage d’expérience de toutes sortes qu’il accumule, une fois qu’il accrochera ses patins, s’il le désire, pas de doute qu’il sera en demande pour faire bénéficier de son vécu l’univers du hockey.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top