- PUBLICITÉ -
Niko Dupéré, pro du golf

Niko Dupéré

Niko Dupéré, pro du golf

Adjoint au Club de golf Deux-Montagnes

Il avait 10 ans quand son père l’a finalement inscrit au camp junior du Club de golf Deux-Montagnes. Douze ans plus tard, il y est toujours, soit à titre d’adjoint au professionnel Éric Maltais. Rencontre avec Niko Dupéré, pro du golf.

«Je n’ai jamais quitté le terrain, que ce soit pour y jouer ou pour y travailler», résume-t-il. Golfeur amateur jusqu’à l’été dernier, Niko Dupéré, 22 ans, porte désormais le chapeau de professionnel, niveau assistant. Ce qui lui permet désormais de prendre part à des tournois professionnels. Un pas de plus vers son objectif ultime: la PGA. Une étape qui demeure à ce jour jamais atteinte par aucun Québécois. «Mais je reste réaliste», reconnaît-il toutefois. À court terme, le jeune homme vise plutôt la Coupe Canada 2012, qui se tiendra en août prochain. Un tournant majeur pour sa carrière de golfeur qu’il devra d’abord atteindre grâce à ses performances anticipées. «Cet été, je prendrai part à une dizaine de tournois au cours desquels je devrai me qualifier», explique-t-il. Et question de mettre toutes les chances de son côté, Niko Dupéré entend se consacrer dès maintenant exclusivement au golf. Sept jours sur sept. En enseignant le golf, en frappant quotidiennement des balles de golf, en jouant au golf et en prenant part à des tournois. «J’aime le golf, j’aime les gens et j’aime être dehors. Le golf, c’est ma passion», laisse-t-il tomber.

Niko Dupéré, c’est aussi un gars d’équipe qui a mené de front une carrière de hockeyeur jusqu’à tout récemment. Pour le simple plaisir de jouer et de se retrouver entre amis. «J’ai joué avec le junior jusqu’en 2010», indique-t-il.

Ses autres intérêts

À la fois ambitieux et détendu, gars d’équipe et de famille, Niko Dupéré croit que la démocratisation du golf est nécessairement passée par Tiger Woods, un golfeur qui le fait rêver depuis son enfance. «Aujourd’hui, grâce à Tiger Woods, tout le monde joue au golf. Je peux aussi bien l’enseigner à des enfants de 6 ans qu’à des gens de 70 ans. Et il n’est pas rare de voir des familles entières venir jouer au golf», se réjouit-il. Jouer lui-même au golf avec son père compte d’ailleurs parmi ses moments favoris.

Et quand il n’est pas sur le terrain, avec des amis ou en tournoi, c’est avec sa grand-mère Claudette qu’il aime se retrouver. Au moins trois ou quatre fois par semaine. «Depuis que je suis tout petit qu’il existe un lien spécial entre elle et moi. Je peux tout lui dire et elle connaît tout de moi», confie-t-il. Nul doute qu’elle fait partie des gens qui ont marqué et continue de marquer positivement le parcours du jeune homme. Un parcours qui, espère-t-il, le mènera jusqu’aux plus grands golfeurs de ce monde.

Dans l’immédiat, Niko Dupéré continue de se préparer en vue de son premier tournoi de professionnels adjoints de la saison, qui se jouera, dans le cadre du Circuit Callaway Golf, à Knowlton. Suivront, entre autres, Le Maître Tremblant, Le Grand Vallon et Le Diamant, ce dernier doté cette année d’un enjeu record de 20 000 $.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top