- PUBLICITÉ -
Mikaël Kingsbury poursuit sur sa lancée

Photo Association canadienne de ski acrobatique - À l’issue de l’épreuve de Calgary

Mikaël Kingsbury poursuit sur sa lancée

Il remporte l’or à Calgary

Sur la piste de Parc olympique Canada, à Calgary, le 26 janvier dernier, Mikaël Kingsbury s’est couvert d’or tout en ajoutant un dix-huitième podium consécutif à sa fiche. Il s’agit d’une troisième victoire en quatre épreuves sur le circuit de la Coupe du monde pour le bosseur de Deux-Montagnes.

Kingsbury a récolté le meilleur résultat lors de la super finale avec 24 points. Ce n’est que par des poussières, soit 0,10 point, qu’il a coiffé au classement le Russe Alexandr Smyshlyaev. Le bronze est allé à un Japonais, Sho Endo, à qui les juges ont attribué une note de 22,68.

Un rebondissement spectaculaire

Kingsbury a cependant dû puiser dans sa force de caractère pour s’approprier une place sur le podium pour une dix-huitième fois sans interruption. Quelques fautes d’exécution lors de sa descente en finale l’ont relégué au quatrième rang du classement. Il avait pourtant bien amorcé la compétition avec une autre première place lors des qualifications.

«Au moment d’entamer ma dernière descente de la journée, je me suis dit OK, c’est la première fois que je me retrouve en super finale avec un classement aussi bas… je vais donc pousser au maximum et ainsi faire pousser les autres gars après moi», a éclairci Kingsbury tel que rapporté par l’Association canadienne de ski acrobatique.

Pour ce faire, l’athlète de 20 ans a cru bon de modifier son programme de sauts. Il a décidé d’opter pour un périlleux arrière lors du saut du bas plutôt que le cork 720 prévu au préalable dans le but de gagner en rapidité et ultimement imposer davantage de pression aux compétiteurs qui allaient suivre en augmentant le degré d’amplitude.

«En super finale, j’avais le couteau entre les dents. Je voulais vraiment aller chercher la victoire. Je savais que les gars allaient sortir fort. J’ai tout donné et ç’a super bien marché. Les autres ont poussé et ils ont fait des erreurs ce qui m’a permis de rester premier», a-t-il indiqué à l’agence Sportcom.

Avec ce résultat enviable, Kingsbury se facilite grandement la tâche quant à l’obtention d’un droit de participation aux Jeux d’hiver de Sotchi, en 2014. Il ne lui sera nécessaire que de récolter un résultat dans le premier tiers à l’occasion de l’épreuve préparatoire de Sotchi en février ou lors des Championnats du monde en mars afin de mettre le grappin sur son passeport pour les Jeux olympiques russes.

L’espoir deux-montagnais croit-il en la possibilité de poursuivre sa série de podiums jusqu’à sa présence aux Jeux de Sotchi? «Je pense que la formule a fonctionné pour 18 médailles consécutives en Coupe du monde… pourquoi pas 18 de plus!» a-t-il confié avec assurance.

Mais difficile pour lui de s’en lasser. «À chaque fois que j’atteins le podium, ça me fait presque la même chose que la première fois. Nous travaillons tellement fort toute l’année et la saison comprend seulement 13 courses. Chacune d’entre elles est importante», commente-t-il.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top