- PUBLICITÉ -

Crédit photo Mateusz Kielpinski (FIS) – Mikaël Kingsbury , alors qu’il vient de compléter, à la mi-décembre, une descente en Chine. Au final, il a remporté à cet endroit, le premier jour, une médaille d’argent et, le lendemain, une médaille d’or.

Mikaël Kingsbury à nouveau l’athlète masculin canadien de l’année

Pour une deuxième année de suite, le skieur Mikaël Kingsbury, de Deux-Montagnes, a été sacré aujourd’hui, ce vendredi 27 décembre, athlète de l’année masculin au Canada; titre que lui a décerné La Presse canadienne en lui remettant le prix Lionel-Conacher.

Contrairement à la joueuse de tennis Bianca Andreescu qui, la veille, avait été un choix quasi unanime pour le prix Bobbie-Rosenfeld de l’athlète féminine de l’année au Canada, le «King des bosses» a récolté 15 des 71 votes (21,1 %) au scrutin mené auprès des commentateurs et des responsables autorisés à voter. Mais, cela ne fait pas ombrage à ses exploits, lui qui domine son sport comme pas un ces dernières années.

Le bosseur de Deux-Montagnes et double médaillé olympique a, en 11 départs sur le circuit de la Coupe du monde, remporté 9 victoires au cours de la période considérée pour le titre. Il a raflé pour une huitième consécutif un double Globe de cristal en Coupe du monde et, surtout, dominé les Championnats du monde avec des titres en simple et en parallèle; une première dans sa carrière.

«Ce dont je suis le plus fier cette année, c’est que je suis allé aux Championnats du monde et j’ai gagné les deux titres», a d’ailleurs confié à La Presse canadienne le médaillé d’or des Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018 qui, déjà, pour amorcer la nouvelle saison 2019-2020 en Coupe du monde, compte deux médailles d’or une médaille d’argent en trois départs.

Notons, enfin, que c’est la première fois depuis Maurice Richard, en 1957 et 1958, qu’un athlète québécois en sacré athlète de l’année au Canada.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top