- PUBLICITÉ -
Mélanie Marcotte aime transmettre sa passion par l’enseignement!

Mélanie Marcotte, la passion du tennis et de bien faire les choses.

Mélanie Marcotte aime transmettre sa passion par l’enseignement!

Professionnelle de tennis

Lorsqu’elle était toute jeune, Mélanie Marcotte désirait devenir une joueuse de tennis. Aujourd’hui, elle est devenue professionnelle de tennis au Centre sportif Saint-Eustache, où elle transmet sa passion par l’enseignement.

Elle a commencé très jeune à jouer au tennis sur les terrains extérieurs avant d’arriver au Centre sportif Saint-Eustache vers l’âge de 10 ans. Sur le circuit provincial, la compétition était très forte, car c’était l’époque d’Aleksandra Wozniak et de Stéphanie Dubois. Elle était considérée parmi les dix meilleures au Québec et l’une des 20 meilleures raquettes au Canada. Pendant trois ans, elle a participé à des tournois juniors en Floride. L’une de ses meilleures performances est celle d’avoir atteint le quart de finale au Championnat canadien.

Après avoir connu une carrière junior intéressante au niveau québécois et canadien, Mélanie a dû faire un choix de carrière un bon matin, ce qui ne semblait pas trop difficile dans son cas.

«Je me suis inscrite au cégep trois fois afin de poursuivre mes études, mais je ne suis jamais retournée. J’avais commencé à donner des leçons de tennis comme remplaçante et j’ai vite découvert ma passion et mon choix de carrière en plus de vaincre les préjugés», d’expliquer Mélanie.

Aujourd’hui âgée de 24 ans, elle préfère davantage parler d’avenir, que de ses exploits passés. Professionnelle enseignante depuis cinq ans, elle a décidé récemment de s’inscrire au sein de la Fédération afin d’obtenir son grade d’entraîneur de niveau 1. Ces cours sont d’une durée de cinq mois et sont donnés au Stade Uniprix par Andréanne Martin. Fait intéressant à noter, parmi les 12 aspirants, Mélanie est la seule fille!

On y apprend, entre autres, comment devenir un bon entraîneur, la gestion du service à la clientèle, construire les programmes récréatifs, etc. L’objectif de Mélanie est d’obtenir son grade 3 d’ici quelques années.

Comme le tennis est toute sa vie, Mélanie se trouve chanceuse de pouvoir travailler dans un milieu qu’elle adore, tout en partageant sa passion avec ses élèves, dont l’âge varie de 5 à 70 ans.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top