- PUBLICITÉ -
Matthew Boudreau : De retour dans les Maritimes

Même s’il se retrouve sous d’autres cieux après trois ans avec les Mooseheads

Matthew Boudreau : De retour dans les Maritimes

Après trois saisons dans le giron des Mooseheads de Halifax et la conquête de la coupe Memorial à l’issue de la saison 2013‑2014, Matthew Boudreau a été cédé aux Cataractes de Shawinigan.

À titre de hockeyeur de 20 ans, l’athlète de Saint-Joseph-du-Lac a entrepris la saison en maintenant une moyenne légèrement supérieure à un point par match. Malgré ces statistiques intéressantes, le hic c’est que les Cataractes ne parvenaient pas à gagner. Pour ajouter à la déveine de Boudreau, une séparation de l’épaule l’a obligé à rater quelques rencontres. À son retour au jeu, l’équipe de la Mauricie se retrouvait avec un joueur de 20 ans en surplus. À partir de là, le Joséphois savait qu’il y avait de bonnes chances qu’il change d’adresse. Il avait vu juste, car peu de temps après, il était transigé aux Tigres de Victoriaville. Avec la venue de cet attaquant aux habiletés offensives reconnues, ces derniers espéraient qu’il apporte un impact immédiat, notamment dans le but d’améliorer la production en supériorité numérique. Les résultats n’étant pas au rendez-vous comme ils l’auraient souhaité, c’est après seulement 14 matchs que les Tigres ont décidé de le refiler au Titan d’Acadie‑Bathurst.

Une autre adaptation nécessaire

Ainsi, pour la 3e fois en quelques mois à peine, le sujet de ce reportage a dû se familiariser avec de nouveaux coéquipiers et entraîneurs, un nouveau système de jeu de même qu’un nouvel environnement dans sa vie personnelle.

Côté performance, on ne peut pas dire que le Titan obtient beaucoup de succès depuis le début de la saison. Au moment d’écrire ces lignes, l’équipe se classe 15e sur 18. Pour Matthew, c’est donc un contexte fort différent de ce qu’il a vécu avec les Mooseheads. À Bathurst, on est loin de parler d’attentes aussi élevées qu’à Halifax l’an dernier, alors que ce club de la Nouvelle-Écosse aspirait aux grands honneurs. À Bathurst, avec une équipe en reconstruction, on serait déjà très heureux si le Titan accédait aux séries éliminatoires. Si ça se concrétise, on espère qu’à partir de là, la formation du Nouveau-Brunswick soit en mesure de causer des surprises.

Malgré des attentes plus modestes, Boudreau se dit quand même heureux avec le Titan. «J’ai été bien accueilli par les membres de l’organisation et mes nouveaux coéquipiers. Je suis aussi très bien traité dans ma nouvelle pension.» Au sein d’une équipe passablement jeune avec le Titan, l’athlète de 5 pieds et 9 pouces et 167 livres entend donner l’exemple par une attitude de gagnant. «Au même titre que les autres 20 ans dans la ligue, nous avons presque un statut d’assistant-entraîneur, tellement notre expérience peut aider les plus jeunes joueurs et faciliter la préparation du groupe d’entraîneurs.»

À sa dernière saison dans la LHJMQ, celui qui endosse toujours au dos de son chandail le numéro 57 cherchera donc, d’ici la mi-mars, à permettre au Titan d’atteindre ses objectifs, tout en terminant en force la saison, notamment au niveau de son apport offensif. Entre autres, il vise à gonfler son total de buts, lui qui n’en compte que 9 en 42 rencontres. Rappelons que l’an dernier, il avait inscrit une marque personnelle dans les rangs juniors avec 36 filets.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top