- PUBLICITÉ -
Marie-Lou Lapointe remporte trois médailles

La nageuse Marie-Lou Lapointe a remporté trois médailles et réalisé un record provincial au cours des Championnats canadiens groupe d’âge.

Marie-Lou Lapointe remporte trois médailles

Championnats canadiens groupe d’âge

La saison du Club aquatique Saint-Eustache (CASE) s’est terminée officiellement aux Championnats canadiens groupe d’âge, à la mi-juillet.

Après une saison ponctuée de changements: nouvel entraîneur, nouvel horaire d’entraînement, nouveau bassin d’entraînement (École secondaire des Patriotes) et une nouvelle philosophie, les cinq nageurs du CASE ont démontré que ces conditions n’ont pas été un frein à leur cheminement. Ils ont recueilli 12 meilleures performances personnelles, six records d’équipe, trois médailles et un record provincial.

Quelque 1600 athlètes étaient inscrits à plus de 10 000 épreuves individuelles au parc Jean-Drapeau où se déroulait l’évènement. Il s’agissait de la plus imposante compétition de natation jamais organisée au pays.

La nageuse Marie-Lou Lapointe a terminé au troisième rang chez les 14 ans avec un temps de 58,68 secondes au 100 m libre. C’est une amélioration de 1,5 seconde et son premier résultat sous la barre d’une minute. Cette performance lui a permis d’effacer le record d’équipe (59,83) qui appartenait, depuis 1992, à Karine Chevrier, membre de l’équipe canadienne aux Jeux de Sydney.

Record provincial

Au 50 m libre, elle a terminé deuxième avec un temps de 26,77 secondes, soit 0,07 seconde derrière la gagnante, ce qui constitue un nouveau record d’équipe, mais également le record provincial chez les 13-14 ans. «Je savais qu’elle allait être rapide, mais elle a dépassé mes attentes. L’ancienne marque était de 26,93», remarque Sébastien Poulin, entraîneur-chef du CASE.

Marie-Lou Lapointe est arrivée au deuxième rang au 50 m papillon en 28,64 secondes, un record personnel. Au 100 m papillon, elle a pris le cinquième rang. Elle a respectivement terminé neuvième et treizième au 50 m et au 100 m brasse.
«Un des objectifs que nous aurons l’an prochain sera d’aller chercher une médaille d’or, c’est tout ce qu’il lui manque», souligne-t-il, ajoutant que comme près de 80 % des athlètes participants, aucun nageur du CASE n’a utilisé la combinaison LZR de Speedo. «Au moins, on sait que les performances sont attribuables au travail fait à l’entraînement et non à un morceau de tissu», explique-t-il.

Meilleurs temps

Sa coéquipière de 14 ans, Sophie Marois, a pris part aux épreuves de quatre nages, de papillon et de dos. Son meilleur résultat a été réalisé au 200 m dos. Elle a terminé au 12e rang, ratant la finale de quelques dixièmes de secondes, mais réalisant un record personnel.
«Si elle veut faire la finale au 200 m l’an prochain, elle devra travailler son coup de pied et sa vitesse, c’est tout ce qui lui manque pour faire partie de l’élite au pays», mentionne-t-il. Cette performance devrait lui permettre d’être sélectionnée au sein de l’Équipe du Québec groupe d’âge, la saison prochaine.
Âgé de 17 ans, Charles Bonnoyer a été disqualifié au 50 m dos, mais a réussi un nouveau record personnel au 100 m. Il a parcouru la distance en 1 min 03 sec 40 et terminé au 29e rang.

La dossiste Léa Sigouin-Derion, âgée de 15 ans, n’a pas connu des performances à la hauteur de ses aptitudes à cette épreuve, mais a connu mieux en papillon, en améliorant ses temps personnels.

Quant à Mégane Bujold, âgée de 12 ans, elle n’a pas connu sa meilleure compétition de la saison, ennuyée par une blessure au genou. Son meilleur résultat s’est avéré une 11e place au 200 m quatre nages.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top