- PUBLICITÉ -
Louis Lauzon reçoit le prix Dollard-Morin

Photo Christian Asselin

Louis Lauzon ne compte plus. Mais il estime avoir fait quelque 72 000 heures de bénévolat dans sa vie.

Louis Lauzon reçoit le prix Dollard-Morin

Pour plus de 45 ans de bénévolat

Loisirs Laurentides a récemment annoncé que Louis Lauzon, bénévole depuis plus de 45 ans au sein de différentes organisations sportives amateurs, était le récipiendaire du prix Dollard-Morin 2019, remis annuellement à un bénévole émérite.

Loisirs Laurentides a récemment annoncé que Louis Lauzon, bénévole depuis plus de 45 ans au sein de différentes organisations sportives amateurs, était le récipiendaire du prix Dollard-Morin 2019, remis annuellement à un bénévole émérite.

D’abord entraîneur au baseball, puis au hockey et au soccer, notamment, M. Lauzon, un résidant de Sainte-Thérèse, a toujours gravité dans le monde du sport mineur.

Présidents et administrateurs de plusieurs organismes tels Loisirs Laurentides, le Conseil de développement de l’excellence sportive des Laurentides (CDESL), le club d’athlétisme Corsaire-Chaparral et le Tournoi de hockey peewee de Sainte-Thérèse, il a siégé à de nombreux conseils d’administration. En plus d’être médaillé de l’Assemblée nationale, une salle porte même son nom au Parc du Domaine-Vert.

Le bénévolat, Louis Lauzon l’a vraiment à cœur.

«Je suis l’aîné d’une famille de neuf enfants, alors je peux vous dire que du bénévolat, j’en faisais déjà à la maison auprès de mes petits frères et sœurs.»

C’est en voyant ses parents donner de leur temps malgré leur horaire chargé, qu’il a connu pour la première fois le bonheur de donner, sans rien demander en retour.

«Même avec neuf enfants, ma mère faisait partie de tous les comités organisateurs possibles: les parties de cartes, la paroisse, l’école, etc. Mon père aussi trouvait toujours du temps. J’ai donc suivi leur exemple!» , raconte Louis Lauzon pour expliquer sa passion pour le bénévolat.

Entraîneur au baseball et au hockey

Arrivé à Sainte-Thérèse en 1972, Louis Lauzon commençait sa carrière de «bénévole professionnel» l’année suivante, en coachant au hockey mineur.

«J’ai commencé comme instructeur au patin pour les petits garçons de 5 ans. J’ai fait cela pendant 31 ans, jusqu’à ce que je me casse une jambe en 2004 lors du Grand Prix de karting de Sainte-Thérèse! Je me suis aussi impliqué dans le baseball mineur pendant une dizaine d’années, jusqu’à ce que mon fils bifurque vers le soccer où j’ai été impliqué dix autres années.»

Trente-deux ans au Tournoi de hockey peewee, Louis Lauzon a aussi été membre du conseil d’administration de Sports Québec. Il a siégé à la Commission des Jeux du Québec à SportsQuébec de 2012 à 2018 et s’est également grandement impliqué dans l’organisation de la Finale provinciale des Jeux du Québec qui a eu lieu à Blainville, Rosemère et Sainte-Thérèse en 2009.

Athlétisme

L’athlétisme est un autre sport qui fut important dans la vie de bénévole de Louis Lauzon, lui qui fut entre autres un rouage important du développement de ce sport dans notre région, en étant impliqué à fond dans la construction du stade d’athlétisme Richard-Garneau, situé près de la polyvalente Sainte-Thérèse. Il est d’ailleurs encore aujourd’hui président du club d’athlétisme Corsaire-Chaparral.

«J’ai travaillé fort pour que nous ayons cette piste. Aujourd’hui, je m’implique pour qu’elle soit utilisée. C’est un beau succès. De 70 membres au club, nous sommes passés à 250 depuis que nous avons le stade.»

Louis Lauzon a annoncé que cet été, en plus de s’impliquer avec les courses de vélos-bénéfice des Lions et de la Fondation Drapeau-Deschambault, il verra à l’organisation du Corsaire Invitation, un événement qui aura lieu le 29 juin au stade Richard-Garneau, puis aux Championnats provincial junior et senior d’athlétisme, aux Championnats canadiens des vétérans et au Championnat provincial de pentathlon pour les cadets benjamins.

«Si je fais une moyenne de ma vie, j’ai toujours fait une trentaine d’heures de bénévolat par semaine. Et la plus belle paye, c’est de voir un petit jeune qui me reconnaît parce que je l’ai coaché il y a de cela 40 ans. Il s’est souvenu de moi. Je me dis alors que j’en ai marqué un autre!»

M. Lauzon recevra cette distinction des mains de la ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Isabelle Charest, le 10 mai à Québec. Une soirée en son honneur aura par ailleurs lieu le 20 juin, à 17 h, à la Maison du citoyen de Sainte-Thérèse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top