- PUBLICITÉ -
L’or et le bronze pour Mikaël Kingsbury au Japon

Mikaël Kingsbury est monté sur la première marche du podium devant le Japonais Sho Endo et le Québécois Pascal-Olivier Gagné.

L’or et le bronze pour Mikaël Kingsbury au Japon

Alexandre Bilodeau exclu du podium

Après la frénésie des Jeux olympiques et la conquête de sa médaille d’argent à Sotchi, le Deux-Montagnais Mikaël Kingsbury devait poursuivre la compétition en Coupe du monde des bosses en ski acrobatique et se rendre à Inawashiro, au Japon, ou deux épreuves l’attendaient les 1er et 2 mars derniers. Il a continué sur sa lancée de se retrouver sur un podium, car il a mérité le bronze en solo et l’or en duel.

C’est lors de la seconde journée de compétition que Mikaël a remporté l’or. Pour ce faire, il a dû vaincre le favori de la foule, soit le Japonais Sho Endo, lors du duel ultime. La troisième place est allée au Montréalais Pascal-Olivier Gagné. Pour ce qui est des performances des autres Québécois, Philippe Marquis a pris le 4e rang, Marc-Antoine Gagnon a obtenu la 6e position, tandis qu’Alexandre Bilodeau a terminé au 9e rang.

«Ça faisait longtemps que je n’avais pas gagné en duels, alors aujourd’hui je suis très content d’y être parvenu», a mentionné à Sportcom Kingsbury, qui ne comptait qu’une victoire en six courses à cette épreuve en Coupe du monde la saison dernière.

Premier des qualifications, le bosseur de 21 ans a remporté tous ses duels, de la ronde des 16 à la finale, éliminant au passage l’Américain Troy Murphy et ses coéquipiers Marc-Antoine Gagnon et Pascal-Olivier Gagné.

«J’ai probablement eu, a ajouté Mikaël, ma pire séance d’entraînement avant une compétition de l’année, mais mon entraîneur a su trouver les mots pour me changer les idées. J’ai réussi à super bien skier sans faire trop d’erreurs tout le long de la journée et je crois que c’est ce qui a fait la différence.»

Le bronze en solo

Lors de la première journée de compétition, soit celle en solo, il s’agissait de la première fois de la saison en Coupe du monde que ce n’était ni Kingsbury ni Bilodeau qui terminait l’épreuve avec une médaille d’or au cou. C’est plutôt l’Américain Bradley Wilson qui s’est couvert d’or, suivi de Marc-Antoine Gagnon et de Mikaël Kingsbury.

Wilson a affiché un pointage de 24,30 au terme de son ultime descente, ce qui constitue un maigre 0,05 point de plus que la note qui a été décernée à Gagnon en grande finale. Ses compatriotes Mikaël Kingsbury (23,88) et Alexandre Bilodeau (23,74), ont terminé respectivement aux troisième et quatrième échelons.

Kingsbury s’était qualifié premier pour la super finale, et par conséquent pouvait faire sa descente après tout le monde. «C’était un parcours difficile et très abrupt. J’ai vraiment tout donné sur le saut du bas et j’ai quelque peu été débalancé lors de la réception, atterrissant sur une seule jambe. Des erreurs peuvent parfois arriver.»

Le Rosemèrois Alexandre Bilodeau, double médaillé d’or olympique, s’était qualifié deuxième pour les finales. Mais une erreur commise sur le saut du bas l’a relégué en quatrième place. Les autres Québécois Simon Pouliot-Cavanagh (6e), Philippe Marquis (9e) et Pascal-Olivier Gagné (10e) ont également bien performé.

Les deux derniers podiums de Kingsbury lui redonnent le maillot jaune du meneur du classement, à 41 points devant Alexandre Bilodeau, dans la course au titre de champion de l’année 2014 et du très convoité Globe de cristal. Bilodeau avait une avance de 40 points sur son rival avant les épreuves du Japon. Pour Kingsbury, ce serait son troisième Globe de cristal d’affilée.

Les bosseurs seront en Norvège les 15 et 16 mars et termineront la saison le 21 mars en France. 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top