- PUBLICITÉ -
Courtoisie Nicolas Comtois Lors du match contre Laval, le 28 juillet, Jason Charron a produit 5 points pour contribuer à une victoire de 11 à4 des Bisons Desjardins de Saint-Eustache.

Thomas, sur la première marche du podium, à la suite de la course du samedi.

L’Okois Thomas Nepveu termine au 2e rang

Championnat de karting de l’Est du Canad

Le jeune pilote de karting Thomas Nepveu d’Oka a causé toute une surprise, lors du week-end des 22 et 23 juillet, à Mosport en Ontario, lorsqu’il a conclu sa première saison de karting dans la catégorie Rotax junior au 2e rang du championnat canadien de l’Est.

Le jeune pilote de karting Thomas Nepveu d’Oka a causé toute une surprise, lors du week-end des 22 et 23 juillet, à Mosport en Ontario, lorsqu’il a conclu sa première saison de karting dans la catégorie Rotax junior au 2e rang du championnat canadien de l’Est.

Thomas, 12 ans, est passé bien près d’atteindre son objectif de remporter ce prestigieux championnat, lui qui, vainqueur de la pré-finale, samedi, n’avait besoin que de terminer dans les quatre premiers, lors de la finale, dimanche, pour s’assurer de ce titre. Mais les courses étant ce qu’elles sont…

«Avec ma victoire de samedi, j’étais meneur. Dimanche, j’étais aussi très rapide, obtenant la position de tête lors des qualifications. J’étais en bonne position pour gagner le championnat!» a indiqué Thomas qui a toutefois vu ses chances s’estomper, dès le premier tour, alors qu’il a été sorti de piste.

«Mon kart a été mécaniquement endommagé. J’ai tout de même terminé 2e au championnat à ma première année. Quand même pas mal pour mes 12 ans!» de dire le jeune homme qui bénéficiera de quelques semaines de repos avant sa prochaine compétition, prévue en Indiana, en novembre.

Motocross

Rappelons que Thomas a vécu ses premières montées d’adrénaline au volant d’un motocross alors qu’il n’avait que quatre ou cinq ans.

«Ma mère m’a vu tomber et à partir de là n’aimait plus vraiment me voir sur un motocross. C’est à ce moment que j’ai bifurqué vers le karting» , racontait-il lorsque nous l’avons rencontré pour la première fois chez Home Hardware à Deux-Montagnes, un commerce qui est la propriété de son père.

«J’aime vraiment la vitesse, la compétition ardue et les doses d’adrénaline que le karting me procure.»

Il ne fait pas de doute que Thomas est bien servi à ce chapitre. Lors d’une compétition, il peut facilement atteindre, sur les lignes droites, des vitesses de pointe s’élevant à plus de 120 km/h… et il n’a que 12 ans, faut-il le rappeler.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top