- PUBLICITÉ -

Gabriella Page, en action lors d’une récente compétition.

L’escrimeuse Gabriella Page termine 27e à Tokyo

L’escrimeuse Gabriella Page, l’une des trois athlètes des Basses-Laurentides à participer aux Jeux olympiques d’été de Tokyo, a finalement terminé au 27e rang lors de l’épreuve individuelle féminine du sabre qui a été disputée plus tôt aujourd’hui, en ce lundi 26 juillet.

Opposée à l’expérimentée américaine Mariel Zagunis, championne olympique en 2004 et 2008 et deux fois médaillées de bronze par équipes (en 2008 et 2016) aux Jeux olympiques, l’athlète de Blainville, seule Canadienne inscrite à cette épreuve, s’est inclinée 15-3, dès son premier affrontement, lors du tableau des 32, elle qui tirait déjà de l’arrière 8-1 après la première période.

Son adversaire a réussi à atteindre par la suite les quarts en finale, mais s’est avouée vaincu face à la Russe Sofya Velikaya qui concoure sous la bannière du «ROC» (pour Russian Olympic Committee, en anglais), puisque la Russie n’a pas de délégation officielle. L’escrimeuse Sofya Velikaya a finalement mis la main sur la médaille d’argent en grande finale. La médaille d’or appartient également à une athlète du «ROC».

Il s’agissait d’une première participation pour Gabriella Page aux Jeux olympiques d’été, elle qui n’avait pas été en mesure de se qualifier à ceux disputés à Rio de Janeiro, en Brésil, en 2016, en raison de graves blessures à ses deux genoux. Elle avait, depuis, repris graduellement la forme et atteint les seizièmes de finale aux Championnats du monde de la Fédération internationale d’escrime (FIE) en 2019, et cela pour la première fois depuis 2015.

«Je suis encore sur le choc! Je n’arrive pas à croire qu’après tout ce temps, je serai enfin des Jeux olympiques! C’est vraiment excitant!», devait commenter, en entrevue avec votre hebdo NORD INFO, celle qui a commencé à à pratiquer l’escrime à l’âge de 14 ans, alors que sa qualification aux Jeux olympiques de Tokyo venait d’être confirmée.

Au tour maintenant d’Amélie Kretz

Après la Blainvilloise Gabriella Page, c’est maintenant au tour de la triathlète Amélie Kretz d’entrer en scène à ces Jeux olympiques de Tokyo. Elle prendra le départ aujourd’hui, autour de 17 h 30 (6 h 30, le mardi 27 juillet, heure de Tokyo), et portera le dossard #19. En tout, 56 participantes doivent s’élancer pour cette rude épreuve qui comprend 1 500 mètres de natation, 40 kilomètres de vélo et 10 km de course à pied.

Il s’agit d’une deuxième participation pour l’athlète de Sainte-Thérèse âgée de 28 ans aux Jeux olympiques d’été, après ceux de Rio de Janeiro, au Brésil, en 2016. Elle avait pris le 34e rang.

Une autre athlète des Basses-Laurentides, Audrey Joly, de Saint-Eustache, sera également présente au pays du Soleil levant. Ce n’est toutefois que le samedi 7 août prochain, vers 19 h 30 (heure du Québec), que la nageuse artistique de 22 ans aura l’occasion de se faire valoir avec ses coéquipières avec lesquelles, en 2019, elle a remporté la médaille d’or par équipes aux Jeux panaméricains disputés à Lima, au Pérou.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top